89 mois – Caroline Michel

89 mois

    Titre  89 mois 
    Auteur :  Caroline Michel
    Titre original : –
    Traducteur : –
    Éditeur : Préludes
    Date de publication : 2016
    Nombre de pages  288

 
 
 
 
 

Quatrième de couverture :

J’ai trente-trois ans, ça y est. A quarante ans et des poussières, mon corps sera hors jeu. Il me reste donc sept grosses années pour faire un enfant, soit quatre-vingt-neuf mois. Un chiffre minuscule. A peine deux mille sept cents jours. Que peut-on faire en deux mille sept cents jours ? Rien. J’en ai déjà mis cinq à construire trois meubles Ikea. »
Jeanne, célibataire, contrôleuse de train sur la ligne Paris-Auxerre, n’a qu’une obsession : devenir maman avant que le temps la rattrape. Elle a fait une croix sur le couple, il lui faut simplement un géniteur. Sa décision ne fait pas l’unanimité auprès de ses amis, et, même si parfois elle doute, elle est déterminée à surveiller son cycle, à provoquer les rencontres, à boire des potions magiques et à lever les jambes après chaque rapport, sait-on jamais.
Après ce premier roman, empreint d’humour et de tendresse, à la fois jubilatoire et émouvant, Caroline Michel pose la question des choix intimes dans une société conformiste. Une nouvelle voix de la littérature féminine, d’une spontanéité rafraîchissante, avec laquelle il faudra désormais compter.
 
Ce que j’en pense :
 

Jeanne vient de fêter ses 33 ans. Elle est célibataire. Son horloge biologique la titille. Elle veut un enfant et calcule qu’il lui reste 89 mois pour être mère. Elle décide donc que tout mettre en oeuvre pour faire un bébé toute seule.

89 mois est un livre tendre et pétillant. On y suit Jeanne, une héroïne joviale et parfois gaffeuse. Il traite pourtant d’un thème très actuel et délicat.

J’ai adoré cette lecture. Elle est amusante et rafraichissante. Jeanne est une femme de son époque. Elle vit seule, elle s’assume, elle s’amuse. Elle est persévérante malgré les difficultés et les avis désapprobateurs de sa famille et de ses amis. J’ai beaucoup aimé cette héroïne. Elle est très attachante et j’ai parfaitement compris son envie de maternité et son cheminement. En lisant, quelques avis sur les différents blogs, j’ai constaté qu’il existait une petite polémique sur son inconscience vis à vis des maladies sexuellement transmissibles. Je ne peux pas le nier mais je conçois également que le besoin de maternité est une sensation très forte. Elle aliène le raisonnement et la prudence, c’est ce qui arrive à notre héroïne. Je trouve cela crédible et réaliste et ne l’en aime pas moins pour autant. Beaucoup pourront s‘identifier à cette héroïne très attachante.

N’attendez pas un essai sur la « nouvelle maternité ». 89 mois est roman léger  il m’a fait passer un excellent moment. Je ne sais pas si ce livre est « officiellement » classé dans la chick-lit. Je prends donc la liberté de l’y mettre pour lui pardonner cette fin attendue.

L’insouciance – Karine Tuil

l'insouciance

                                                    

   Titre  L’insouciance
    Auteur : Karine Tuil
    Titre original : –
    Traducteur : –
    Éditeur : Gallimard
    Date de publication : 2016
    Date de première publication  : 2016
    Nombre de pages  528

 
 
 
 

Quatrième de couverture :

De retour d’Afghanistan où il a perdu plusieurs de ses hommes, le lieutenant Romain Roller est dévasté. Au cours du séjour de décompression organisé par l’armée à Chypre, il a une liaison avec la jeune journaliste et écrivain Marion Decker. Dès le lendemain, il apprend qu’elle est mariée à François Vély, un charismatique entrepreneur franco-américain, fils d’un ancien ministre et résistant juif. En France, Marion et Romain se revoient et vivent en secret une grande passion amoureuse. Mais François est accusé de racisme après avoir posé pour un magazine, assis sur une œuvre d’art représentant une femme noire. À la veille d’une importante fusion avec une société américaine, son empire est menacé. Un ami d’enfance de Romain, Osman Diboula, fils d’immigrés ivoiriens devenu au lendemain des émeutes de 2005 une personnalité politique montante, prend alors publiquement la défense de l’homme d’affaires, entraînant malgré lui tous les protagonistes dans une épopée puissante qui révèle la violence du monde.

Lire la suite

Moro-sphinx – Julie Estève

moro sphinx

   

    Titre  : Moro-sphinx 
    Auteur : Julie Estève
    Titre original : –
    Traducteur : –
    Éditeur : Stock
    Date de publication : 2016
    Date de la première publication : 2016
    Nombre de pages :  184

 
 
 
 

Quatrième de couverture :

Lola est une trentenaire parisienne, comme les autres. Enfin pas tout à fait. Jamais la phrase dite par Charles Denner dans L’homme qui aimait les femmes de François Truffaut n’a été si bien appliquée : les jambes des femmes sont des compas qui arpentent le monde en tous sens. Lola arpente la ville, amazone, chaque fois que son envie devient plus forte que la raison, l’homme succombe, chasseur devenant proie, même le plus repoussant. À la fin de l’acte, clac, elle lui coupe un ongle. Lola, c’est M la maudite, aux pulsions guerrières. Elle semble sortie d’un manga, bouche rouge et grands yeux. Jusqu’à ce que Lola tombe amoureuse. Mais est-elle vraiment faite pour l’amour ? Et si la passion, c’était la fin du rêve ?

Lire la suite

L’affaire Jane Eyre – Jasper Fforde

L'affaire Jane Eyre
    Titre : L’affaire Jane Eyre
    Auteur : Jasper Fforde
    Titre original : The Eyre Affair
    Traducteur Roxane Azimi (Anglais)
    Éditeur : Fleuve noir
    Date de publication : Version originale 2001 / Version française 2004
    Nombre de pages :  392
 
 
 
 
 
 

Ce qui nous sépare – Anne Collongues

ce-qui-nous-separe

   

    Titre  : Ce qui nous sépare 
    Auteur : Anne Collongues
    Titre original : –
    Traducteur : –
    Éditeur : Actes Sud
    Date de publication : 2016
    Date de la première publication : 2016
    Nombre de pages :  176

 
 
 
 

Quatrième de couverture :

Un soir d’hiver, dans un RER qui traverse la capitale et file vers une lointaine banlieue au nord-ouest de Paris. Réunis dans une voiture, sept passagers sont plongés dans leurs rêveries, leurs souvenirs ou leurs préoccupations. Marie s’est jetée dans le train comme on fuit le chagrin ; Alain, qui vient de s’installer à Paris, va retrouver quelqu’un qui lui est cher ; Cigarette est revenue aider ses parents à la caisse du bar-PMU de son enfance ; Chérif rentre dans sa cité après sa journée de travail ; Laura se dirige comme tous les mardis vers une clinique ; Liad arrive d’Israël ; Frank rejoint son pavillon de banlieue.
Attentive et bienveillante, Anne Collongues fait tourner la lanterne magique de l’existence et livre un texte subtil, aussi juste dans l’analyse psychologique de ses personnages qu’émouvant dans la représentation de leur beauté banale. Ce qui les sépare, c’est finalement ce qui les rapproche : cette humanité qui fait de chacun d’eux un petit monde accomplissant sa modeste révolution, traçant une destinée minuscule qui, au fil de ce trajet dans la nuit des cités-dortoirs, va connaître sa modification.

Lire la suite

Comme Neige – Colombe Boncenne

Comme Neige

   

    Titre  : Comme Neige
    Auteur : Colombe Boncenne
    Titre original : –
    Traducteur : –
    Éditeur : Buchet / Chastel
    Date de publication : 2016
    Date de la première publication : 2016
    Nombre de pages :  120

 
 
 

Quatrième de couverture :

A la maison de la presse de Crux-la-Ville, Constantin Caillaud découvre par hasard Neige noire, un roman d’Émilien Petit dont il croit pourtant avoir tout lu. Excellente trouvaille, elle va lui donner l’occasion rêvée de recontacter Hélène, sa maîtresse évanescente qui lui a fait aimer cet auteur. Mais au moment de la revoir pour lui confier le livre-sésame, il ne parvient plus à le retrouver. Il cherche alors sur Internet ; aucune trace. S’adresse à l’éditeur : le titre n’a jamais figuré au catalogue. Qu’à cela ne tienne, Constantin écrit à Émilien Petit et à ses amis écrivains : tous nient l’existence de Neige noire.

Un jeu malicieux entre fiction et réalité qui peut donner le vertige.

Lire la suite

Ahlam – Marc Trévidic

ahlam

   

    Titre  : Ahlam
    Auteur : Marc Trévidic
    Titre original : –
    Traducteur : –
    Éditeur : Jean Claude Lattès
    Date de publication : 2016
    Date de la première publication : 2016
    Nombre de pages :  322

 
 
 
 

Quatrième de couverture :

Lorsqu’en 2000 Paul, célèbre peintre français, débarque aux Kerkennah en Tunisie, l’archipel est un petit paradis pour qui cherche paix et beauté. L’artiste s’installe dans « la maison de la mer », noue une forte amitié avec la famille de Farhat le pêcheur, et particulièrement avec Issam et Ahlam, ses enfants incroyablement doués pour la musique et la peinture. Peut-être pourront-ils, à eux trois, réaliser le rêve de Paul : une œuvre unique et totale où s’enlaceraient tous les arts.

Mais dix ans passent et le tumulte du monde arrive jusqu’à l’île. Ben Ali est chassé. L’islamisme gagne du terrain. L’affrontement entre la beauté de l’art et le fanatisme religieux peut commencer.

Lire la suite

Les grandes et les petites choses – Rachel Khan

Les grandes et les petites choses

   

    Titre  : Les grandes et les petites choses
    Auteur : Rachel Khan
    Titre original : –
    Traducteur : –
    Éditeur : Anne Carrière
    Date de publication : 2016
    Date de la première publication : 2016
    Nombre de pages :  250

 
 
 

Quatrième de couverture :

Nina Gary a 18 ans ; alors qu’elle tente de devenir une femme, elle réalise que quelque chose cloche. Entre son père gambien qui marche comme un tam-tam, son grand-père à l’accent de Popek qui boit de la vodka, entre le trop d’amour de sa mère cachée pendant la guerre, le rejet de la fac et la violence de la  rue, elle est perdue. Noire, juive, musulmane, blanche et animiste, elle en a gros sur le cœur d’être prise pour une autre, coincée dans des cases exotiques où elle ne se reconnaît pas. Alors, elle court.  

C’est la solution qu’elle a trouvée pour échapper aux injustices et fuir les a priori d’une société trop divisée pour sa construction intime. Elle fait le choix de  la vitesse pour se prouver qu’elle a un corps bien à elle et se libérer de l’histoire de ses ancêtres, trop lourde pour ses épaules. Un mouvement permanent pour s’oublier, et tout oublier de la Shoah, de l’esclavage, de la colonisation et de la reine d’Angleterre. Courir pour se perdre, s’évader, se tromper, être trompée, se blesser, se relever peut-être. Ne plus croire en rien, seulement au chronomètre et en l’avenir des 12 secondes qui vont suivre. Sentir ses muscles, pour vivre enfin l’égalité – tous égaux devant un 100 mètres, à poil face au temps. Entre les grandes et les petites choses,  c’est l’histoire de Nina Gary, une jeune fille qui court pour devenir enfin elle-même. 

Lire la suite

En attendant Bojangles – Olivier Bourdeaut

En-attendant-Bojangles

   

    Titre  : En attendant Bojangles 
    Auteur : Olivier Bourdeaut
    Titre original : –
    Traducteur : –
    Éditeur : Finitude
    Date de publication : 2016
    Date de la première publication : 2016
    Nombre de pages :  160

 
 
 
 

Quatrième de couverture :

Sous le regard émerveillé de leur fils, ils dansent sur «Mr. Bojangles» de Nina Simone. Leur amour est magique, vertigineux, une fête perpétuelle. Chez eux, il n’y a de place que pour le plaisir, la fantaisie et les amis.
Celle qui donne le ton, qui mène le bal, c’est la mère, feu follet imprévisible et extravagant. C’est elle qui a adopté le quatrième membre de la famille, Mademoiselle Superfétatoire, un grand oiseau exotique qui déambule dans l’appartement. C’est elle qui n’a de cesse de les entraîner dans un tourbillon de poésie et de chimères.
Un jour, pourtant, elle va trop loin. Et père et fils feront tout pour éviter l’inéluctable, pour que la fête continue, coûte que coûte.
L’amour fou n’a jamais si bien porté son nom.

Lire la suite

Victoria et les Staveney – Doris Lessing

Victoria et les Staveney

   

    Titre  : Les grand-mères
    Auteur : Doris Lessing
    Titre original : Victoria and the Staveneys
    Traducteur :  Philippe Giraudon (Anglais – Angleterre)
    Éditeur : J’ai lu
    Date de publication : 2011
    Date de la première publication : Version originale 2003 / Version française 2011
    Nombre de pages :  125

 
 

Quatrième de couverture :

Victoria et Les Staveney Victoria a neuf ans lorsqu’elle pénètre pour la première fois dans l’univers luxueux des Staveney, une riche famille blanche de Londres. Pour cette petite fille noire issue d’un milieu modeste, c’est un choc. Aussi lorsque, des années plus tard, elle leur présente Mary – la fille née de sa liaison avec leur fils Thomas – et qu’ils l’accueillent à bras ouverts, Victoria les laisse s’immiscer dans l’éducation de l’enfant, loin d’imaginer les conséquences qu’aura une telle décision.

Lire la suite

De ce pas – Caroline Broué

decepas

   

    Titre  : De ce pas
    Auteur : Caroline Broué
    Titre original : –
    Traducteur : –
    Éditeur : Sabine Wespieser
    Date de publication : 2016
    Date de la première publication : 2016
    Nombre de pages :  176

 
 
 
 

Quatrième de couverture :

Ancienne danseuse étoile, Marjorie a fait ses adieux à la scène au moment où elle admire ce pas de deux. Elle vit avec Paul, une petite fille est née, et elle s’interroge sur son avenir.
Toute la tension dramatique de ce premier roman remarquable de concision est contenue dans la description du couple dansant : après l’éblouissement de la rencontre, le temps pour Marjorie et Paul est aux faux-fuyants. L’un et l’autre ont voulu croire qu’ils pourraient faire fi de leur passé : Marjorie de ses origines cambodgiennes ; Paul, un protestant ardéchois, des névroses familiales. Leurs deux silences, qui leur furent d’abord un refuge, s’entrelacent jusqu’à les éloigner.
Par-delà l’histoire de Marjorie et de Paul, Caroline Broué, en de brèves séquences syncopées, scrute les doutes d’adultes de quarante ans aujourd’hui : ceux que la vie oblige à prendre leur destin à bras-le-corps et dont c’est le tour d’entrer en scène. De ce pas est un très beau roman sur le temps qui passe, et sur ses bienfaits.

Lire la suite

Une famille normale – Garance Meillon

Une famille normale

   

    Titre  : Une famille normale 
    Auteur : Garance Meillon
    Titre original : –
    Traducteur : –
    Éditeur : Fayard
    Date de publication : 2016
    Date de la première publication : 2016
    Nombre de pages :  240

 
 
 
 
 

Quatrième de couverture :

Cassiopée et Damien ne font l’amour que le mardi, quand les enfants ont leurs activités parascolaires. Lucie aussi fait l’amour le mardi, pendant que ses parents la croient à son cours de danse. Et Benjamin dessine le système solaire sur les murs de sa chambre.
Mais pourquoi Cassiopée se montre-t-elle irrémédiablement incapable de pleurer, même à la mort de sa propre mère ? Et quelle lubie prend soudain Damien de vider l’appartement de la moitié de ses meubles ?
On se parle peu, et sans doute se comprend-on encore moins. Mais on donne le change. Jusqu’à quand ?

Lire la suite

Baby Love – Joyce Maynard

baby-love-joyce-maynard

    Titre  Baby Love
    Auteur : Joyce Maynard
    Titre original : Baby Love
    Traducteur : Mimi Perrin (Anglais – Etats-Unis)
    Éditeur : Philippe Rey
    Date de publication : 2013
    Date de première publication  Version originale 1981 / Version française 2013

    Nombre de pages  302

 
 
 
 

Quatrième de couverture :

Elles sont quatre adolescentes – la plus vieille a dix-huit ans – confrontées chacune à une maternité précoce. Sandy, Tara et Wandy sont déjà mères. Jill pense être enceinte, mais son petit ami refuse de la croire. Sandy est mariée à un garçon de dix-neuf ans – qui renâcle à la vie conjugale. Les autres pères putatifs ont plus ou moins disparu dans la nature, mais peu importe. Ce qui unit ces gamines, c’est l’amour qu’elles portent à leur bébé, leur seule réussite, leur unique source de bonheur dans une vie d’une banalité terrifiante. Elles le gavent, le dorlotent, le déguisent, jouent avec lui comme à la poupée… et parfois, sans vraiment le vouloir, le malmènent un peu. Et cet après-midi-là, sur les marches d’une laverie automatique, leur lieu de rendez-vous favori, ce sont encore des rêves qu’elles font autour de leurs enfants dont elles parlent avec un optimisme désarmant. Sans se douter un instant de tout ce qui menace leur destin et risque de le faire dramatiquement basculer : non seulement l’arrivée dans la petite ville de deux jeunes femmes, mais encore les obsessions folles d’une vieille bigote, et – inattendue tout autant qu’angoissante -, la présence d’un tueur…
Avec ce premier roman paru en 1981 aux États-Unis, Joyce Maynard signe un subtil portrait, toujours d’actualité, de l’Amérique profonde.

Lire la suite

Maine – J. Courtney Sullivan

Maine

    Titre  Maine
    Auteur : J. Courtney Sullivan
    Titre original : Maine
    Traducteur : Camille Lavacourt (Anglais – Etats-Unis)
    Éditeur : Le livre de poche
    Date de publication : 2014
    Date de première publication  Version originale 2011 / Version française 2013
    Nombre de pages  594

 
 
 
 
 

Quatrième de couverture :

Pourquoi la vie familiale est-elle si compliquée ? Combien de regrets, de secrets, de non-dits se cachent derrière l’ordinaire du quotidien ? Et comment faire quand la moindre conversation déclenche un drame ? Les femmes de la famille Kelleher se posent les mêmes questions, mais chacune y répond à sa façon. Dans leur maison de vacances du Maine, Alice, 80 ans (la grand-mère), Kathleen (sa fille), Maggie (sa petite-fille) et Ann Marie (sa belle-fille) passent un dernier été réunies. Ce sont trois générations qui se retrouvent… pleines de doutes, de culpabilités, de frustrations, mais d’envies aussi. Entre tensions et explications, ce séjour transformera les liens unissant les quatre femmes, et bouleversera leur existence

Lire la suite

Les brasseurs de la ville – Evains Wenche

Les brasseurs de la ville

   

    Titre  : Les brasseurs de la ville
    Auteur : Evains Wenche
    Titre original : –
    Traducteur : –
    Éditeur : Philippe Rey
    Date de publication : 2016
    Date de la première publication : 2016
    Nombre de pages :  192

 
 
 
 
 

Quatrième de couverture :

Port-au-Prince. Une famille négocie sa survie au jour le jour : il est maître pelle sur un chantier ; elle est repasseuse chez les messieurs célibataires du quartier, n’hésitant pas à se donner à eux car sinon « la chaudière ne monterait pas le feu ». Cinq enfants. Leur fille aînée, Babette, adolescente, est leur seul espoir : elle a son brevet, et sa beauté leur offrira un gendre riche. Sa mère la rêve en Shakira.

Un certain M. Erickson se présente un jour, bien plus âgé qu’elle, généreux pour la famille qu’il installe dans une confortable maison. Mais qui est-il réellement, cet homme mystérieux aux trois maîtresses, vivant dans le luxe, entouré de gardes du corps ? Pourquoi métamorphose-t-il Babette en blonde au point que le quartier la nomme dorénavant la Barbie d’Erickson ?

Sa mère constate, désolée : « Ma fille n’est plus ma fille ». En « putanisant » Babette, ses parents semblent s’être engagés sur une voie aux multiples périls, dont ils pressentent avec effroi qu’elle est sans retour.

Dans Les brasseurs de la ville, épopée à travers les quartiers pauvres de Port-au-Prince, chaque personnage invente ses propres pas pour danser avec sa croix. Evains Wêche signe un talentueux premier roman qui met en lumière la lutte du peuple haïtien contre la déchéance et la mort, un peuple qui brasse la ville entre les bruits et les fureurs où s’entremêlent des histoires de courage, d’amour et de folie.

Lire la suite

Sacrées sorcières de Roald Dahl

Sacrées sorcières

 Titre: Sacrées sorcières
  Auteur
 : Roald Dahl
  Illustrateur
 : Quentin Blake 
  Titre original 
: The Witches

  Traducteur : Marie-Raymond Farré
  Éditeur :
Folio Jeunesse
  Date de publication : 2007
  Nombre de pages : 225

  Quel âge ? : 9 ans

 
 
 
 

Quatrième de couverture :

Ce livre n’est pas un conte de fées, mais une histoire de vraies sorcières. Vous n’y trouverez ni stupides chapeaux noirs, ni balais volants. La vérité est beaucoup plus épouvantable. Les vraies sorcières sont habillées de façon ordinaire. En fait, elles ressemblent à n’importe qui. Il faut savoir qu’une sorcière peut très bien être votre voisine ou la meilleure amie de votre mère et si on ajoute à cela qu’elle passe son temps à dresser les plans les plus démoniaques pour attirer les enfants dans ses filets, il y a de quoi se méfier et vous comprenez pourquoi ce livre vous est indispensable !

Un livre indispensable pour apprendre à se défendre contre les sorcières, une histoire grinçante qui vous fera frissonner tout en vous faisant mourrir de rire !

Lire la suite