Ce coeur changeant – Agnès Desarthe

ce_coeur_changeant

   

    Titre  : Ce coeur changeant
    Auteur : Agnès Desarthe
    Titre original :  –
    Traducteur : –
    Éditeur : Edition de l’Olivier
    Date de publication : 2015
    Date de la première publication : 2015
    Nombre de pages :  334

 
 
 
 
 

Quatrième de couverture :

Face à la vie, elle avait la même impression que lorsqu’elle regardait le paysage défiler par la fenêtre du train : si elle était dans le sens de la marche, le panorama semblait se jeter sur elle, et ses yeux affolés ne savaient à quel détail s’attacher ni quelle ligne suivre. Elle se sentait écrasée par l’image qui ne tenait pas en place, ne cessait de se transformer. Assise en sens inverse, elle retrouvait son calme et contemplait l’horizon jusqu’à sombrer dans le sommeil. Alors… alors, songeait-elle, peut-être pourrait-on dire que c’est la même chose lorsqu’on regarde soit en direction de l’avenir, soit vers le passé. Peut-être est-ce pour cela que j’ai tant besoin de mes souvenirs.

Née à l’aube du XXe siècle, Rose débarque à Paris à 20 ans et se trouve projetée dans un univers totalement inconnu. L’affaire Dreyfus, puis la guerre de 14 éclatent. Les années folles se succèdent. Les bas-fonds, la vie de bohême, la solitude… Rose risque à tout moment de tomber.

Lire la suite

Publicités

Comment j’ai changé ma vie – Agnès Desarthe

Comment_j_ai_change_ma_vie
 Titre: Comment j’ai changé ma vie
  Auteur
 :  Agnès Desarthe
  Illustrateur
 : Anaïs Vaugelade (couverture)
  Titre original 
: 
  Traducteur 
:
  Éditeur :
L’école des loisirs (Collection Neuf)
  Date de publication : 
2004
  Nombre de pages : 94

  Quel âge ? : 9 ans

 
 
 
 
 

Quatrième de couverture :

 Anton Kraszowski ne s’est jamais résigné à être malheureux à l’école, à subir les moqueries d’un maître imbécile qui passe son temps à le tourner en ridicule pour faire le malin devant les autres élèves. Il a toujours su que sa vie méritait mieux. Un jour, il ressent un déclic, un élan. Il traverse le boulevard pour la première fois et va lire la plaque de l’immeuble d’en face : Conservatoire National de Paris. Sur le trottoir, une dame lui adresse la parole en le regardant dans les yeux avec un sourire plein de petites rides merveilleuses. C’est une fée, un miracle, un professeur de musique. Elle chante, elle l’interroge, elle le teste, elle l’écoute, là, tout de suite, dans la rue. Anton a l’oreille musicale, le sens du rythme, il est l’élève qu’elle attendait depuis toujours. Elle se met à lui parler de piston, de cervelas et de serpent, qui sont des instruments anciens. Elle va jusqu’à lui déclarer qu’il a un beau nom, un nom de musicien. Et tout à coup, Anton se dit que ça y est, c’est le moment, sa vie va changer. Mais il ne peut pas deviner à quel point.

 

Lire la suite