Certaines n’avaient jamais vu la mer – Julie Otsuka

certaines

   

    Titre  Certaines n’avaient jamais vu la mer
    Auteur : Julie Otsuka
    Titre original : The Buddha in the Attic
    Traducteur : Carine Chichereau (Anglais)
    Éditeur : 10/18
    Date de publication : 2013
    Nombre de pages  143

 
 
 
 
 
 

Quatrième de couverture :

Ces Japonaises ont tout abandonné au début du XXe siècle pour épouser aux États-Unis, sur la foi d’un portrait, un inconnu. Celui dont elles ont tant rêvé, qui va tant les décevoir. Chœur vibrant, leurs voix s’élèvent pour raconter l’exil : la nuit de noces, les journées aux champs, la langue revêche, l’humiliation, les joies aussi. Puis le silence de la guerre. Et l’oubli.

D’une écriture incantatoire, Julie Otsuka redonne chair à ces héroïnes anonymes dans une mosaïque de la mémoire éblouissante. Un roman bouleversant.

Ce que j’en pense :

Dans Certaines n’avaient jamais vu la mer, nous suivons des femmes japonaises émigrées aux Etats Unis au début du 20 ième siècle. Elles débarquent en vue d’épouser de riches hommes d’origine japonaise qu’elles ne connaissent que par photos interposées. Le rêve américain s’offre à elles.

Nous les découvrons lors de leur traversée en bateau et les accompagnons dans leur vie.

Julie Otsuka utilise le nous de narration, il donne à ce récit une force extraordinaire, j’ai vraiment eu l’impression d’être l’une d’entre elles. Ce roman est une longue litanie de faits vécus par toutes ces femmes. Elle mélange des moments anodins de la vie quotidienne à des moments heureux et d’autres beaucoup moins… Une vie. Dans ce catalogue de petits moments, l’auteur sème des mots, des phrases  dites par ces personnages, ils rendent encore plus poignant, vrai ce récit.

J ‘ai adoré cette lecture, le style de Julie Otsuka fait que l’on est vraiment au cœur de la destinée de ces Japonaises. On ressent également la mentalité que l’on prête au peuple japonais, un peuple courageux, travailleur qui accepte son sort.

Grace à ce roman, j’ai découvert cet épisode de l’Histoire, l’incarcération des Japonais sur le sol américain après l’attaque de Pearl Harbor. Il ne me semble pas avoir lu cet épisode dans mes manuels scolaires.

Un livre sans fausse note à lire urgemment !

J’ai lu ce livre dans le cadre du challenge :

# La plume au féminin – Chez Opaline

plume2014_2

Publicités