La Louve de la Haute-Mauricie – Gilles La carbona

   


La Louve de Haute Mauricie    Titre  
: La Louve de la Haute-Mauricie
    Auteur : Gilles La Carbona
    Titre original : –
    Traducteur : –
    Éditeur : Les 2 encres
    Date de publication : 2013
    Date de la première publication : 2013
    Nombre de pages :  184

 
 
 
 

Quatrième de couverture :

Pascal est de son époque, brillant cadre supérieur ; il aurait pu mener une existence paisible, se contenter de ce qu’il avait, suivre les ordres, s’accommoder de tout, comme des milliers de personnes ! Mais Pascal reste au fond de lui un être aux racines profondes, aux convictions ringardisées par une modernité bien trop folle pour le séduire. À la faveur d’un voyage professionnel, sa vie va basculer. Quittant la grisaille d’une vie pourtant confortable, il va se retrouver plongé dans l’authenticité de la vie des trappeurs, des Indiens du Grand Nord, exactement comme il y a deux cents ans ! À travers cette expérience unique, c’est sa vie entière qui va se retrouver mise à nue, bouleversée. Toutes les certitudes vont voler en éclats ! Entre réalité et fiction, légendes et réalité, Pascal va voyager dans l’avenir, sans s’en rendre compte !

Ce que j’en pense :

Je tiens tout d’abord à remercier Gilles La Carbona d’une part pour l’envoi de ce roman et d’autre part pour les multiples échanges forts sympathiques que nous avons eus.

J’ai beaucoup aimé ce roman, un roman des temps modernes assez réaliste.

Pascal travaille dans une holding et doit prendre, suivre des décisions qui ne lui ressemble plus. Il partage sa vie avec Amandine, une femme froide et ambitieuse dans laquelle il ne trouve plus sa place. Il est un homme pris en otage de sa vie professionnelle et de sa vie mondaine.

J’ai beaucoup aimé la description du monde de l’entreprise, je l’ai trouvé très réaliste. Je la souhaite exagérée mais je n’en suis pas si sure.

Pascal est un personnage que j’ai aimé suivre. J’ai souvent un peu de mal à m’apitoyer sur ces personnages riches, ambitieux, aimés, entourés mais qui pour des raisons plus ou moins obscures ne sont pas heureux dans la vie. Ce malaise, je ne l’ai pas ressenti envers Pascal. Car on le sent acteur, il agit, il ose.

Le retour aux valeurs essentielles est d’actualité et il fonctionne bien. Il dégage une véritable bouffée d’air frais en comparaison du monde oppressant de l’entreprise décrit dans la première partie, un effet très réussi.

J’ai cependant deux petits reproches à faire. Le premier est le mot « Calembredaine ». Ce mot est fort joli et sa sonorité est intéressante mais son usage est excessif dans la première partie et il ne se s’intègre assez mal avec le reste du discours. Cela m’a gêné car il me fait l’impression d’une « private joke », d’un pari fait avec un ami pour savoir combien de fois ce mot apparaitra dans le récit et de ce fait je me sens exclue de l’histoire. Le second, c’est l’éruption du fantastique à la toute fin du roman alors que cette rencontre et cette mise au vert sont tellement belles dans la réalité. J’ai eu le même ressenti à la lecture de Le maitre a de plus en plus d’humour de Mo Yan. J’ai discuté de ces deux points avec Gilles La Carbona. Et s’il m’a convaincue sur l’explication du premier point, je suis plus dubitative sur le second. Je suis sans doute trop cartésienne pour voir la situation échappée à l’entendement.

 

Quoiqu’il en soit La Louve de la Haute-Mauricie est un livre très agréable que je vous conseille de feuilleter s’il croise votre chemin.

 

 

 

 

Publicités

4 réflexions sur “La Louve de la Haute-Mauricie – Gilles La carbona

    • Qu’est ce qui t’a déplu dans ce livre ? Comme je l’ai dit, la fin fantastique qui semble sortir de nul part m’a déplue sinon je trouve que c’est un très bon livre. Il surfe évidemment sur des sujets très en vogue mais ils sont bien traités.

      Réponse
      • La teneur de certains dialogues, le côté un peu trop romantique cette rencontre inattendue, des situations qui me sont apparues difficiles à imaginer ( cette fille diplômée qui accepte de vivre dans une situation plus que rustique, l’attitude de l’épouse à un certain moment).
        Je ne me souviens peut-être pas de tout.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s