Les nuits de laitue – Vanessa Barbara

Les nuits de la laitue

   

    Titre  : Vanessa Barbara
    Auteur : Les nuits de laitue
    Titre original : Noites de Alface
    Traducteur : Dominique Nédellec (Portugais – Brésil)
    Éditeur : Zulma
    Date de publication : 2015
    Date de la première publication : 2015
    Nombre de pages :  224 

 
 
 
 

Quatrième de couverture :

Otto et Ada partagent depuis un demi-siècle une maison jaune perchée sur une colline et une égale passion pour le chou-fleur à la milanaise, le ping-pong et les documentaires animaliers. Sans compter qu’Ada participe intensément à la vie du voisinage, microcosme baroque et réjouissant.

Il y a d’abord Nico, préparateur en pharmacie obsédé par les effets secondaires indésirables ; Aníbal, facteur fantasque qui confond systématiquement les destinataires pour favoriser le lien social ; Iolanda et ses chihuahuas hystériques ; Mariana, anthropologue amateur qui cite Marcel Mauss à tout-va ; M. Taniguchi, centenaire japonais persuadé que la Seconde Guerre mondiale n’est pas finie.

Quant à Otto, lecteur passionné de romans noirs, il combat ses insomnies à grandes gorgées de tisane tout en soupçonnant qu’on lui cache quelque chose…

Tissé de trouvailles cocasses et volontiers délirantes, ce roman plein de finesse et d’énergie nous emporte allègrement, avec sa petite bande de joyeux doux dingues, tout en se jouant des codes du roman policier.

Ce que j’en pense :

Ada est ouverte et bienveillante. Otto est solitaire et bougon. Ils forment de plusieurs années un couple aimant. Mais Ada meurt en laissant son mari seul avec les habitants, plutôt originaux, de leur quartier.

Malgré ce résume un peu tristounet. Les nuits de laitue est un livre très drôle.

En effet, Vanessa Barbara nous offre une série de personnages haut en couleurs. Ils m’ont beaucoup fait rire. Parmi eux, on trouve le facteur. Il ne distribue jamais le courrier au bon destinataire avec le secret espoir de créer du lien entre les habitants. Il y a également Nico, un apprenti pharmacien passionné par les notices des médicaments et en particulier par leurs effets secondaires. Mon préféré est M Taniguchi sur lequel je ne dirai rien car je souhaite vous laisser la surprise.

Derrière ce festival de personnages loufoques se cache également une petite énigme que l’on découvre par petit touche tout le long du récit, c’est très réussi.

Si vous aimez divaguer dans un mon peuplé de personnages extraordinaires, ce livre est fait pour vous.

Les nuits de laitue est le premier roman de Vanessa Barbara, je ne manquerai de surveiller ses prochaines sorties.

J’ai lu ce livre dans le cadre des challenges :

1% de la rentrée littéraire – Session 2015 / Chez Hérisson08

 

challenge rl jeunesse

 

Publicités

4 réflexions sur “Les nuits de laitue – Vanessa Barbara

    • C’est vrai ! Et je me suis rendu compte que je n’en disais pas beaucoup plus que le quatrième de couverture.
      Je ne voulais pas trop en dire car j’ai aimé être étonné à chaque nouveau personnage et je pense que cela entre grandement dans le plaisir que j’ai pris dans cette lecture.

      Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s