Jane Eyre – Charlotte Brontë

Jane Eyre

   

    Titre  : Jane Eyre
    Auteur : Charlotte Brontë
    Titre original : Jane Eyre
    Traducteur : Sylvère Monod (Anglais)
    Éditeur : Pocket
    Date de publication : 2013
    Date de la première publication :  Version originale 1847 / Version française 1854
    Nombre de pages :  761 
  

 
 
 

Quatrième de couverture :

Le destin dramatique de Charlotte Brontë transparaît dans l’histoire de son héroïne Jane Eyre, en rupture avec le puritanisme victorien de son époque.
Orpheline maltraitée, sans fortune et sans beauté, Jane entre comme gouvernante au manoir de Thornfield, pour s’éprendre du ténébreux Rochester, le maître des lieux. Entraînés par une passion sensuelle et une égale exigence morale, ils envisagent bientôt le mariage. Mais une présence mystérieuse hante ce domaine perdu entre landes et bruyères. Qui est cette femme, cette « folle » recluse dans une mansarde de Thornfield, qui menace leur union ?
En plein XIXsiècle, dans l’Angleterre victorienne qui voit s’éteindre les sombres lumières du roman gothique et s’étioler les vapeurs du spleen romantique, Charlotte Brontë incarne l’audacieux combat des femmes prêtes à se battre pour leur indépendance et leur liberté.

Ce que j’en pense :

Ca fait très longtemps que je souhaitais lire ce lire. C’est chose faite, aujourd’hui et j’en suis très contente.

Je ne vais pas m’étendre sur l’histoire. D’une part, elle est connue de tout le monde et d’autre part, l’histoire en elle ressemble à une romance comme il en existe tant. La force de ce roman est ailleurs. Le talent de Charlotte Brontë est de faire de cette romance, un livre culture grâce à sa magnifique écriture bien sûr mais surtout à la description très réaliste de son époque et à la profondeur de ses personnages.

Jane Eyre est contre toute attente un roman très moderne. Charlotte Brontë a réussi à me tenir en haleine tout au long de ma lecture. Elle parsème son récit de quelques mystères et sans rien en révéler, elle y fait de nouveau référence alors que je n’y pensais plus. Ce procédé a mis mon intérêt sans cesse exergue. Elle fait également de la vie de son héroïne, un récit plein de rebondissements. Et enfin, elle fait du lecteur, un véritable acteur de l’histoire. En effet, Jane Eyre interpelle à plusieurs reprises le lecteur et le prend à témoin.

Cependant, pour comprendre véritablement cette héroïne, il faut obligatoirement se replacer dans le 19ième siècle. A cet égard, Charlotte Brontë nous aide beaucoup en nous offrant un magnifique tableau de son époque, une Angleterre victorienne avec laquelle elle n’est pas toujours très tendre.

J’ai tout de suite été séduite par le personnage de Jane Eyre. On la rencontre orpheline, élevée par une famille sans amour et on la quitte indépendante, forte et entière. Un parcours que je ne peux suivre qu’avec admiration. 

Cependant mon plaisir n’a pas été linéaire tout au long de la lecture. Le livre se divise en trois parties. La première et la deuxième relatant respectivement l’enfance et la période d’apprentissage de Jane m’ont passionnée. La troisième m’a parue un peu plus longue, c’est pourtant la partie la plus important de ce roman car c’est dans cette dernière partir que Jane devient indépendant.

Je comprends maintenant pourquoi ce roman est le roman préféré de tant de lecteurs et lectrices.

Je remercie particulièrement Mes étagères en franglais avec qui j’ai partagé cette lecture et échangé presque autant de mails que ce roman compte de pages.

 

Livre lu dans le cadre des challenges :
# 1 pavé par mois – Chez Bianca
Les 100 livres à lire au moins une fois – Chez Bianca

 challenge-un-pave-par-mois
challenge-des-100-livres-chez-bianca
Publicités

28 réflexions sur “Jane Eyre – Charlotte Brontë

  1. Pingback: Liste des participants Challenge 1 pavé par mois | des livres, des livres !

  2. Pingback: Challenge 1 pavé par mois : livres lus en octobre 2015 | des livres, des livres !

  3. Je ne l’ai lu que récemment également et, comme toi, j’ai été conquise par ce grand classique ! J’ai adoré toute l’intrigue autour de « la folle » (pour ne rien risquer de dévoiler à personne), qui était vraiment bien menée et surprenante (ça tient en haleine, comme tu dis, c’est vrai !) ; seule la fin m’a parue bien plus prévisible mais c’est largement excusable pour un livre qui ne date pas d’hier^^

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s