Kokoro – Delphine Roux

Kokoro

   

    Titre  : Kokoro
    Auteur : Delphine Roux
    Titre original : –
    Traducteur :
    Éditeur : Philippe Picquier
    Date de publication : 2015
    Date de la première publication :  2015
    Nombre de pages :  128
  

 
 
 

Quatrième de couverture :

Dans ce roman se fait entendre une voix ténue et obstinée, attentive aux mouvements subtils de la nature et des âmes.
Koichi et sa sœur Seki n’avaient que douze et quinze ans lorsque leurs parents ont disparu dans un incendie. Depuis, ils ont le cœur en hiver.
Seki s’est réfugiée dans la maîtrise et la réussite professionnelle. Koichi, lui, s’est absenté du monde, qu’il regarde en proximité. Mais le jour où il apprend que sa sœur va mal, très mal, Koichi se réveille et pose enfin les actes qui permettront à chacun de renouer avec un bonheur enfoui depuis l’enfance.

Ce que j’en pense :

Delphine Roux est une auteur française, pourtant  elle nous livre avec Kokoro un roman typiquement japonais.

Koichi et Seki sont frère et soeur. Enfants, ils sont très proches, le décès accidentel et brutal de leurs parents va les séparer. Koichi exprime son deuil et son chagrin en arrêtant de vivre. Son corps grandit mais sa tête, son coeur ne quitte pas l’âge de 12 ans. Seki, au contraire, grandit très vite. Elle met toute son énergie dans la construction de sa carrière et de sa famille. Cette différence de voie et de perception de la vie fait que leur chemin ne se croise que très rarement. La nécessité, le besoin permettra Koichi et Seki  de se retrouver.

Koichi est le narrateur de ce récit. Il prend la parole alors qu’il est déjà adulte et on le découvre passif et nonchalant. Il n’attend rien de la vie hormis que les heures défilent. Ce type de personnage peut en énerver plus d’un et moi la première, pourtant j’ai trouvé Koichi extrêmement touchant. Il démontre à travers ses mots une délicatesse et une sensualité qui m’ont séduite dés les premières pages.

Le roman est divisé en un certains nombres de chapitres très courts (certains ne faisant que quelques lignes). Ce découpage vivace est le seul rythme du roman, car pour le reste Kokoro se situe dans la lenteur, la légèreté et la grâce.

Delphine Roux est un auteur économe, elle utilise les mots justes, aucun n’est superflu. Elle distille dans ce court roman une brume de raffinement. Les émotions passent sans excès, on ne peut néanmoins pas passer à coté.

J’ai adoré Kokoro. C’est le premier roman écrit par Delphine Roux et c’est une très belle réussite. Amoureux de sensation et de subtilité, pressiez-vous sur cette lecture.
 

Merci à Babelio et aux éditions Philippe Picquier pour cette superbe découverte

J’ai lu ce livre dans le cadre des challenges :

1% de la rentrée littéraire – Session 2015 / Chez Hérisson08

 

challenge rl jeunesse

Publicités

12 réflexions sur “Kokoro – Delphine Roux

  1. C’est amusant ça que l’auteure soit française mais écrive dans un « style japonais » si je puis dire ainsi ^^ En tout cas, c’est intriguant mais ça ne m’étonne pas des éditions picquiers !

    Réponse
  2. Pingback: [Kokoro] – Delphine ROUX | Mot-à-Mots

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s