La couleur des sentiments – Kathryn Stockett

La couleur des sentiments

   

    Titre  : La couleur des sentiments
    Auteur : Kathryn Stockett 
    Titre original : The Help
    Traducteur : Pierre Girard (Anglais)
    Éditeur : Editions Jacqueline Chambon
    Date de publication : 2010
    Date de la première publication : Version originale (2009) / Version française (2010)
    Nombre de pages  517

 
 
 
 

Quatrième de couverture :

Chez les Blancs de Jackson, Mississippi, ce sont les Noires qui font le ménage, la cuisine, et qui s’occupent des enfants. On est en 1962, les lois raciales font autorité. En quarante ans de service, Aibileen a appris à tenir sa langue. L’insolente Minny, sa meilleure amie, vient tout juste de se faire renvoyer. Si les choses s’enveniment, elle devra chercher du travail dans une autre ville. Peut-être même s’exiler dans un autre Etat, comme Constantine, qu’on n’a plus revue ici depuis que, pour des raisons inavouables, les Phelan l’ont congédiée.
Mais Skeeter, la fille des Phelan, n’est pas comme les autres. De retour à Jackson au terme de ses études, elle s’acharne à découvrir pourquoi Constantine, qui l’a élevée avec amour pendant vingt-deux ans, est partie sans même laisser un mot.
Une jeune bourgeoise blanche et deux bonnes noires. Personne ne croirait à leur amitié; moins encore la toléreraient. Pourtant, poussées par une sourde envie de changer les choses, malgré la peur, elles vont unir leurs destins, et en grand secret écrire une histoire bouleversante.

Ce que j’en pense :

La couleur des sentiments est une magnifique histoire de femmes.

Aibileen et Minny sont des employées de maison, noires alors que Miss Skeeter est une jeune blanche, elle sort de l’université en souhaitant devenir écrivain ou journaliste. Elles vont ensemble lutter avec leurs petits moyens pour dénoncer le traitement des noirs employés par les blancs.

On apprend beaucoup sur la ségrégation bien sûr mais aussi sur la condition de la femme aux Etats-Unis. Tous les personnages sont des femmes, que ce soit les bonnes ou les maitresses tyranniques, elles sont toutes soumises, les unes se font battre alors que les autres œuvrent à la réussite de leur mari.

On s’attache très rapidement à ces trois personnages. Elles sont très différentes de caractère et forment un trio dont j’ai aimé suivre la destinée. Aibeleen est aimante et clairvoyante. Minny est rebelle et spontanée. Miss Skeeter est brillante et anticonformiste. Les personnages secondaires ne sont pas en reste, Miss Celia par exemple est grandiose.

Kathryn Stockett donne leur donne chacune leur tour la parole. Ce choix donne un certain dynamisme au roman et c’est à travers leur regard que les évènements s’enchainent sans jamais se répéter. On découvre alors des personnages entiers qui ne sont jamais ni tout blanc, ni tout noir  😉 , on ne lit pas le combat des gentils contre les méchants. J’apprécie particulièrement ce choix.

Un petit pincement au cœur à la lecture des dernières pages a failli faire de ce roman un coup de cœur. Car je dois l’avouer la relation en Aibeleen et Mae Mobley (la petite fille blanche de ses employeurs) m’a particulièrement touchée. J’ai aimé l’espoir qu’Aibeleen met dans cette petite fille, j’ai adoré la façon subtile qu’elle a de lui inculquer l’égalité entre les Hommes.

 

La couleur des sentiments est à lire absolument !

 

Je remercie Bénédicte pour cette lecture commune : son avis.

J’ai lu ce livre dans le cadre des challenges :
# 1 pavé par mois – Chez Bianca
# Plan ORSEC pour PAL en danger – Chez George
# Les anciens sont de sortie – Challenge à contre-courant – Chez Stephie

 

 



challenge-un-pave-par-mois

Plan ORSEC

les-anciens-sont-de-sortie1

Publicités

34 réflexions sur “La couleur des sentiments – Kathryn Stockett

  1. Merci encore pour cette lecture commune ! 🙂

    Je suis tout à fait d’accord avec le contenu de ton billet. J’ai oublié de préciser dans le mien qu’effectivement aucun personnage n’est étiqueté « gentil » ou « méchant » (à part peut-être le mari de Minny qui apparaît menaçant). Comme toi, j’ai apprécié cet aspect là.

    Réponse
    • Et sans aucun Miss Hilly qui est détestable. Elle ne laisse jamais percevoir une trace d’humanité.
      Merci à toi pour cette lecture commune, j’espère que nous pourrons en planifier d’autres dans un futur proche.

      Réponse
      • Avec plaisir pour une prochaine LC. 🙂
        C’est vrai qu’elle est détestable à souhait. Pour autant j’ai réussi à ne pas la détester autant que je l’aurais voulu. Elle est tellement dans le mépris, la tromperie et les apparences qu’elle passe à côté d’énormément de choses. Et je ne pense pas que ce soit le personnage le plus heureux du livre, même si elle tente de sauver les apparences.

  2. Pingback: La couleur des sentiments • Kathryn Stockett | La bibliothèque de Bénédicte

  3. J’ai eu un sentiment plus mitigé en finissant cette lecture. Si j’ai adoré le personnage de miss célia, et la relation aibeleen et la petite fille qu’elle garde, j’ai trouvé décevant le personnage de Skeeter, qui est au fond assez passive, ça m’a beaucoup gêné dans ma lecture.
    Du coup, j’ai préféré le film !

    Réponse
  4. J’aime beaucoup ta derniere reflexion sur la relation entre Mae Mobley et Aibileen. En tant que maman, et donc éducatrice, tous les passages pendants lesquels la mère rudoie sa fille m’ont fait froid dans le dos.
    Le roman en lui-même est super intéressant, on apprend tellement de choses sur la ségrégation… et sur les mentalistés sudistes.

    Réponse
  5. Entierement d’accord avec toi, c’est a lire absolument! J’avais adore ce livre et pour moi ca avait ete un coup de Coeur. Tant d’emotions! As tu ou vas-tu voir le film? J’avais trouve que c’etait une tres bonne adaptations (meme si le livre est toujours mieux)

    Réponse
    • Oui j’ai sans doute trop attendu, j’en ai sans doute trop entendu parler pour le classer dans mes coups de cœurs. Mais ça reste un magnifique livre qui me restera sans aucun doute en mémoire.

      Réponse
  6. Pingback: Liste des participants Challenge 1 pavé par mois | des livres, des livres !

  7. J’ai versé une petite larme à la fin du film et je suis sûre que le livre me ferait le même effet. L’histoire est tellement prenante et bouleversante!
    Je le lirai un jour, c’est sûr 🙂

    Réponse
  8. Pingback: Challenge 1 pavé par mois : livres lus en mai 2015 | des livres, des livres !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s