Funérailles célestes – Xinran

funérailles-célestes
   Titre  Funérailles célestes
   Auteur : Xinran
   Titre original : Sky Burial 
   Traducteur : Maïa Bhâratî  (Anglais – Royaume Unis)
   Éditeur : Picquier poche
   Date de publication : 2012
   Nombre de pages :  224
   Date de première publication :  2004 (Version originale) / 2005 (Version française)

Quatrième de couverture :

Funérailles célestes est une vraie histoire d’amour et de perte, de loyauté et de fidélité au-delà de la mort. Xinran dresse le portrait exceptionnel d’une femme et d’une terre, le Tibet, toutes les deux à la merci du destin et de la politique.
En 1956, Wen et Kejun sont de jeunes étudiants en médecine, remplis de l’espoir des premières années du communisme en Chine. Par idéal, Kejun s’enrôle dans l’armée comme médecin. Peu après, Wen apprend la mort de son mari au combat sur les plateaux tibétains. Refusant de croire à cette nouvelle, elle part à sa recherche et découvre un paysage auquel rien ne l’a préparée – le silence, l’altitude, le vide sont terrifiants. Perdue dans les montagnes du nord, recueillie par une famille tibétaine, elle apprend à respecter leurs coutumes et leur culture. Après trente années d’errance, son opiniâtreté lui permet de découvrir ce qui est arrivé à son mari.
Quand Wen retourne finalement en Chine, elle trouve un pays profondément changé par la Révolution culturelle. Mais elle aussi a changé : en Chine, elle avait toujours été poussée par le matérialisme ; au Tibet, elle a découvert la spiritualité.


Ce que j’en pense :

Xinran est une journaliste. Elle s’intéresse beaucoup au sort des femmes et particulièrement aux femmes chinoises. Elle a connaissance qu’une femme chinoise est rentrée au pays après avoir passé prés de trente ans au Tibet. Intriguée et admirative, Xinran sollicite une interview auprès de cette femme, prénommée Wen, afin d’en savoir plus sur cet extraordinaire destin. Funérailles célestes est le récit ému de cette vie.

Wen est marié depuis moins d’un mois lorsque Kejun, son mari, est appelé par l’armée chinoise lors des révoltes tibétaines. Rapidement, Kejun est déclaré mort par les autorités chinoises sans que les formules classiques évoquant son courage et son patriotisme soient évoquées. Wen n’a plus qu’une idée en tête, retrouver les traces de son mari et savoir mort ou vivant mais savoir. Elle part donc pour un très long voyage qui changera à tout jamais sa façon d’être et de penser.

Funérailles célestes est un récit bouleversant. Par amour, Wen fait preuve d’un courage et d’une assiduité déconcertants pour retrouver son mari, son grand amour. Elle traverse le Tibet en se mêlant à la vie des tibétains. Sans perdre son objectif de vue, elle fait de belles rencontres.  Des amis qui prouveront que pour Wen la fidélité et l’abnégation ne se conjuguent pas seulement avec amour et des traditions une spiritualité qu’elle découvrira et adoptera. 

Funérailles célestes est un magnifique témoignage, un récit mêlant de façon harmonieuse dépaysement et valeurs humaines. 

Livre lu dans le cadre des challenges :
# ABC 2015 chez Nanet
Ma PAL d’automne 2015

ABC2015

PAL d'automne

 

 

 

Publicités

10 réflexions sur “Funérailles célestes – Xinran

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s