Notre château – Emmanuel Régniez

notre-chateau

   

    Titre  : Notre château  
    Auteur : Emmanuel Régniez
    Titre original : –
    Traducteur : –
    Éditeur : Le tripode
    Date de publication : 2016
    Date de la première publication : 2016
    Nombre de pages :  128

 
 
 
 

Quatrième de couverture :

Un frère et une soeur vivent reclus depuis des années dans leur maison familiale, qu’ils ont baptisée « Notre château ». Seule la visite hebdomadaire du frère à la librairie du centre ville fait exception à leur isolement volontaire. Et c’est au cours de l’une ces sorties rituelles qu’il aperçoit un jour, stupéfait, sa soeur dans un bus de la ligne 39. C’est inexplicable, il ne peut se l’expliquer. Le cocon protecteur dans lequel ils se sont enfermés depuis vingt ans commence à se fissurer.

Ce que j’en pense :

Octave et Véra vivent dans ce qu’ils appellent « Notre château », une belle maison héritée de leurs parents. Depuis 20 ans, il y vivent seuls ne restant jamais, ne recevant personne. Ils se suffisent et ils sont heureux. La maison ne doit jamais être seule, elle a besoin d’eux, ils ont besoin d’elle. C’est pourquoi, ils sortent séparément. Véra pour aller faire le jardin et Octave, chaque jeudi, pour aller chercher en ville. Un jouer, Octave aperçoit Véra dans le bus, elle qui ne sort jamais, elle qui ne prend jamais le bus.  Elle nie pourtant être sortie et avoir pris le bus. Lui ment-elle ? A-t-il rêvé ? Devient-il fou ?

Notre château est un huis clos inquiétant, oppressant. La couverture représente parfaitement l’ambiance du récit. La relation fraternelle de Vera et Octave est inhabituelle, cette interdépendance semble irréelle, malsaine. Les pièces immenses de cette immense maison, ces vieux tableaux et ces milliers de livres classés dans la bibliothèque créent rapidement un sentiment de malaise. « Que se passe-t-il dans cette maison ? » cette question m’a obsédée tout le long de ma lecture. Emmanuel Régniez distille par petites touches quelques indices qui rendent le récit complètement addictif.

Certains pourront sans doute déploraient les répétitions, le refrain envoutant. Bien qu’elles m’aient perturbée dans les premières pages, elles créent rapidement un effet hypnotique et servent efficacement l’ambiance.

Notre château est un premier roman très spécial et très réussi.

J’ai lu ce livre dans le cadre des challenges :
# Les 68 premières fois 

 

Les 68 premières fois

 

Publicités

8 réflexions sur “Notre château – Emmanuel Régniez

    • Tu remarqueras que je ne choisis pas trop mes lectures en ce moment. Je participe aux 68 premières fois, une sorte de challenge dans lequel on fait circuler des premiers romans. J’ai de belles surprises, Notre château en fait parti.

      Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s