Felix Funicello et le miracle des nichons – Wally Lamb

Felix Funicello et le miracle des nichons

   

    Titre  : Felix Funicello et le miracle des nichons
    Auteur : Wally Lamb
    Titre original : Wishin’ and Hopin’
    Traducteur : Catherine Gibert
    Éditeur : Belford
    Date de publication : 2016
    Date de la première publication : Version originale 2009 / Version français 2016
    Nombre de pages :  256

 
 
 
 

Quatrième de couverture :

Nous sommes en 1964. Le rêve américain brille de mille feux, les Beatles sèment l’hystérie sur leur passage et Felix Funicello, dix ans, se morfond dans la très catholique école Saint-Louis-de-Gonzague, dirigée de main de fer par la redoutable soeur Dymphna. Une année de plus à s’ennuyer ferme ? Pas si sûr. Pour une sombre histoire de boulettes de papier et de chauve-souris, soeur Dymphna est envoyée en maison de repos et remplacée par un ange. Ou plutôt par une Québécoise, Mlle Marguerite, talons hauts, jupe fendue et sourire irrésistible. Presque aussitôt suivie par Zhenya, écolière russe au caractère bien trempé et à l’éducation sexuelle très avancée… Entre la découverte du french kiss et les premiers frissons de l’école buissonnière, Felix va vivre une année de CM2 inoubliable…

Ce que j’en pense :

Au milieu des années 1960, Felix est en classe de CM2 dans un institut catholique. L’enseignement effectué par les soeurs y est strict et sévère. Felix dispute la première place avec la pimbêche Rosalie. Par un concours de circonstance, sœur Dymphna doit laisser sa classe à Madame Marguerite. Madame Marguerite est une civile québécoise, sa vision de l’enseignement dénoté un peu avec ce qui se pratique à l’école Saint- Louis-de Gonzague.

Le titre et le quatrième de couverture nous promettent un roman plein de malice. Felix est un gamin de 9 ans, un peu naïf. Le ton du récit est donc frais et divertissant. Malheureusement l’effet est de courte durée. Félix se retrouve souvent dans des situations cocasses. Je dis « des » mais je devrais plutôt dire « une » car on a affaire à un comique de répétition que j’ai rapidement trouvé un  peu lourd.

Felix est un jeune garçon brillant et attachant, cependant les circonstances du roman font qu’il m’a tapé sur les nerfs plutôt qu’attendrit.

J’ai lu l’an dernier Le chagrin et la grâce que j’avais trouvé très approfondi, très travaillé. Felix Funicello et le miracle des nichons n’est pas dans la même veine. J’attendais plus sur la vie américaine des sixties.

Je remercie Babelio et les éditions Belfond pour ce moment passé avec Felix.

 masse-critique-babeliobelfond

 

Publicités

8 réflexions sur “Felix Funicello et le miracle des nichons – Wally Lamb

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s