En attendant Bojangles – Olivier Bourdeaut

En-attendant-Bojangles

   

    Titre  : En attendant Bojangles 
    Auteur : Olivier Bourdeaut
    Titre original : –
    Traducteur : –
    Éditeur : Finitude
    Date de publication : 2016
    Date de la première publication : 2016
    Nombre de pages :  160

 
 
 
 

Quatrième de couverture :

Sous le regard émerveillé de leur fils, ils dansent sur «Mr. Bojangles» de Nina Simone. Leur amour est magique, vertigineux, une fête perpétuelle. Chez eux, il n’y a de place que pour le plaisir, la fantaisie et les amis.
Celle qui donne le ton, qui mène le bal, c’est la mère, feu follet imprévisible et extravagant. C’est elle qui a adopté le quatrième membre de la famille, Mademoiselle Superfétatoire, un grand oiseau exotique qui déambule dans l’appartement. C’est elle qui n’a de cesse de les entraîner dans un tourbillon de poésie et de chimères.
Un jour, pourtant, elle va trop loin. Et père et fils feront tout pour éviter l’inéluctable, pour que la fête continue, coûte que coûte.
L’amour fou n’a jamais si bien porté son nom.

Ce que j’en pense :

En attendant Bojangles est un livre dont on a beaucoup parlé. J’ai commencé cette lecture avec appréhension, avec la peur de trop en attendre, pour finir ma lecture déçue.

En attendant Bojangles a résisté à ce cliché car j’en ressors ravie.

Ce livre est décalé, comme je les aime, avec en plus la douceur de la parole donnée à l’enfant. En effet, le narrateur est un jeune garçon. Il nous dévoile ses parents, un père menteur professionnel, une mère dont l’extravagance est guidée par une douce folie. Des personnages hauts en couleur auxquels je ne me suis pas forcement attachée mais que j’ai adoré suivre.

Ce livre est bourré d’absurdités mais sans tomber dans le grotesque. Olivier Bourdeaut est toujours dans la finesse et la subtilité. Il donne à son récit, un rythme très marqué qui rend difficile de mettre l’histoire en pause pour retourner aux occupations de la vie quotidienne. Les mots sont efficaces, ils font passer du rire aux larmes en quelques lignes seulement.

Pour moi, c’est une lecture qui fait du bien, cette famille déborde d’amour et démontre une solidarité à toute épreuve quelque soient les difficultés. J’aime ressentir ces sentiments positifs et je suis ressortie de ce livre comme revigorée par cette légèreté et cet amour.

Ca me parait étrange d’éprouver de telles sensations en connaissant l’histoire. Tentez l’expérience de cette lecture OVNI !

 
Si vous voulez un autre avis, voici celui de Noctenbule.
 
 

J’ai lu ce livre dans le cadre des challenges :
# Les 68 premières fois 

 

Les 68 premières fois

 

Publicités

16 réflexions sur “En attendant Bojangles – Olivier Bourdeaut

  1. Je veux tellement le lire ! Ton avis me conforte encore plus… Je l’ai offert à ma maman pour son anniversaire et j’attends d’être en vacances pour lui emprunter, je pense qu’elle va bientôt le finir !
    Bises,
    Maeve

    Réponse
  2. J’ai beaucoup aimé. Je m’attendais à un peu plus foufou à force de lire des avis dessus.
    J’ai lu plus barrée mais j’ai bien aimé. Je crois que son deuxième livre est très attendue 🙂
    J’ai parlé d’ovni aussi 🙂 Les grands esprits se rencontrent 🙂

    Réponse
  3. Pingback: En attendant Bojangles – Olivier Bourdeaut | 22h05 rue des Dames

  4. Contente de voir que tu as aimé! Je vais attendre un peu que la vague de succès se calme avec ce roman, j’ai trop peur d’être déçue, mais ton avis est rassurant!

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s