Du domaine des murmures – Carole Martinez

du-domaine-des-murmures

   

    Titre  : Du domaine des murmures
    Auteur : Carole Martinez
    Titre original : –
    Traducteur : –
    Éditeur : Folio
    Date de publication : 2013
    Date de la première publication : 2011
    Nombre de pages :  240 

 
 
 
 

Quatrième de couverture :

En 1187, le jour de son mariage, devant la noce scandalisée, la jeune Esclarmonde refuse de dire «oui» : elle veut faire respecter son vœu de s’offrir à Dieu, contre la décision de son père, le châtelain régnant sur le domaine des Murmures. La jeune femme est emmurée dans une cellule attenante à la chapelle du château, avec pour seule ouverture sur le monde une fenestrelle pourvue de barreaux. Mais elle ne se doute pas de ce qui est entré avec elle dans sa tombe…
Loin de gagner la solitude à laquelle elle aspirait, Esclarmonde se retrouve au carrefour des vivants et des morts. Depuis son réduit, elle soufflera sa volonté sur le fief de son père et ce souffle l’entraînera jusqu’en Terre sainte.

Ce que j’en pense :

Esclarmonde refuse l’homme qu’on a choisi pour elle. Elle annonce son souhait de consacrer sa vie à Dieu et à la prière. Sur sa demande, on construit son réclusoir dans une chapelle vouée à Sainte Agnès.

Dans Du domaine des murmures, Esclarmonde conte au lecteur sa vie de recluse et sa vision du monde à travers sa fenestrelle.

Le plus frappant à la lecture de ce roman ce sont les mots de Carole Martinez. Elle offre un récit très soigné. Je l’ai même qualifié de « précieux » mais que cette richesse et cette douceur sont agréables.

J’ai été très étonnée par cette lecture. Je ne pensais pas que la vie d’une recluse m’intéresserait autant (je ne serai d’ailleurs pas contre une seconde lecture sur ce thème) et surtout qu’elle offrirait autant de rebondissements. Cet enfermement n’est pas un repliement sur soi mais bien une ouverture aux autres. A travers sa petite fenêtre l’héroïne est une oreille attentive pour de nombreux pèlerins et elle observe et analyse cet éternel va-et-vient suscité par la foi.

Esclarmonde est une jeune fille de caractère que je ne peux qu’admirer. Elle devient la voix qui guide sa contrée, elle est éclairée et judicieuse. J’aurais aimé connaitre davantage ses pensées, sa vision sur cet état d’enfermement peu commun et d’appréhender son évolution.

Du domaine des murmures est un récit essentiellement ancré dans le réel, certains personnages secondaires ont même vraiment existé. J’apprécie beaucoup ce choix de l’auteur. Elle donne au fantastique ou au mystique une toute petite place, ces instants qui ne m’ont pas passionné et m’ont paru un peu longs.

J’ai partagé cette lecture avec La tête dans les livres. Pour lire son avis, c’est ici.

Livre lu dans le cadre des challenges :
# Les anciens sont de sortie – Challenge à contre-courant – Chez Stephie

les-anciens-sont-de-sortie1

Publicités

19 réflexions sur “Du domaine des murmures – Carole Martinez

  1. Pingback: Du domaine des murmures de Carole Martinez | La tête dans les livres

  2. Je pense que Une autre idée du silence de Robyn Cadwallader pourrait t’intéresser si tu veux en savoir plus sur les pensées d’une recluse! En tout cas, merci d’avoir partager cette lecture avec moi qui a été une très jolie découverte 🙂

    Réponse
  3. J’avais beaucoup aimé ce roman, très particulier, tu as raison! Il faut absolument que je prenne le temps de découvrir ces autres romans, j’aime vraiment beaucoup sa plume!

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s