Le Chat et la Souris – István Örkény

Le-chat-et-la-souris

   

    Titre  : Le Chat et la Souris
    Auteur : István Örkény 
    Titre original : Macskajáték
    Traducteur : Natalia Zaremba-Huzsvai et Charles Zaremba (Hongrois)
    Éditeur : Cambourakis
    Date de publication : 2011
    Date de la première publication : Version originale 1966 / Version française 2011
    Nombre de pages 128

 
 

Quatrième de couverture :

De lettres en coups de téléphones, Le chat et la souris met en scène, dans des situations absurdes, des personnes âgées que l’amour rend aussi risibles qu’attendrissantes.

A plus de soixante ans, Madame Orban réalise en dialoguant avec Giza, sa soeur partie à l’étranger, qu’elle est en fait amoureuse de Viktor, un homme qu’elle connaît depuis toujours. Entichée de ce chanteur d’opéra un peu rustre, la veuve revit une seconde jeunesse. Mais Viktor se laissera séduire par Paula, elle aussi sexagénaire et soit disant meilleure amie de Madame Orban, au grand désespoir de cette dernière. Cette comédie gériatrique trouve sa conclusion dans une parodie de suicide et un fou rire fraternel.

Entre récit burlesque et drame pyschologique, Le chat et la souris raconte avec tendresse et drôlerie les turpitudes de l’âge mûr saisi par l’éternel délire de l’amour.

Ce que j’en pense :

Giza et Erzi sont deux soeurs,. Elles sont toujours été proches malgré leur différence de parcours. L’une en Hongrie, l’autre en Allemagne, elles ne se voient presque plus mais elles communiquent  fréquemment par courrier et par téléphone. C’est un extrait de leur correspondance que nous propose de lire István Örkény.

Giza et Erzi sont deux vieilles femmes, elles n’ont pas leur langue dans leur poche. Elles ne sont jamais d’accord, il faut dire que leur vie et leur vision de la vie est très différente. Cela donne lieu à quelques épisodes assez caustiques, elles m’ont parfois fait penser aux Vamps.

On ne fait pas que rire avec ce texte car il dégage également beaucoup d’émotions et d’espoir pour les vieilles que nous seront toutes un jours. István Örkény choisit de nous montre la vieillesse non pas sous l’angle de la maladie, de la tristesse. Giza et Erzi ont toute leur tête, un coeur énorme, elles sont pleine de vie. Bref ! Le Chat et la Souris est un titre que l’on peut transposer à tous les âges mais nos héroïnes l’avantage d’avoir un vécu, des souvenirs. On peut également réfléchir sur la locution latine Carpe Diem pour ne pas laisser passer ce qui nous plait et nous fait plaisir.

Marjorie d’Exploratology m’a offert avec cette box une très jolie lecture. Merci à elle ! J’en profite également pour vous mettre une petite photo qui ne reflète pas tout le soin et les petites attentions entrepris par Marjorie pour satisfaire ces abonnés mais qui vous montre le contenu de mon abonnement Roman.

Exploratology Janvier 2016

 
 

J’ai lu ce livre dans le cadre des challenges :

# ABC 2016 chez Nanet

abc2016

 

 

 

 

Publicités

7 réflexions sur “Le Chat et la Souris – István Örkény

  1. Je suis contente que tu aies aimé ce roman, cela me donne encore plus envie de le lire! Il faut vraiment que je le sorte rapidement de ma PAL, surtout qu’il est vraiment court…

    Réponse
  2. Pingback: C’est Lundi, que lisez-vous ? #64 | Nos expériences autour des livres

    • Comme d’habitude, je ne suis pas satisfaite de cette photo mais comme à peu près tout ce que je fais. Je commence à en avoir l’habitude.
      Pour le livre, « mignon » est un adjectif que je n’aurai pas utilisé mais pourquoi pas 🙂

      Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s