Celles de la rivière – Valerie Geary

Celles de la rivière

   

    Titre  : Celles de la rivière
    Auteur : Valerie Geary 
    Titre original : Crooked river
    Traducteur : Maryline Beury
    Éditeur : Mosaic
    Date de publication : 2014
    Date de la première publication : Version originale 2014 / Version française 2015
    Nombre de pages :  393

 
 
 
 

Quatrième de couverture :

La femme qu’emporte la rivière Crooked flotte entre deux eaux. Sur la rive, deux fillettes qui jouent dans l’après-midi ensoleillé. Elles sont les premières à découvrir le corps et, soudain, leurs jeux cessent. Leur enfance bascule dans la dureté du monde des adultes. La veille, leur père les a laissées seules suffisamment longtemps pour qu’elles puissent le croire coupable de meurtre. Pour ne pas le perdre, comme elles ont perdu leur mère quelques semaines auparavant, elles décident de mentir sur son emploi du temps… et resserrent bien malgré elles les mailles du soupçon autour de lui, le livrant en pâture à une petite ville dont les préjugés et les rancunes lui laissent peu de chances

Ce que j’en pense :

Celles de la rivière est une très bonne surprise. En l’ouvrant, je ne m’attendais pas à trouver un livre aussi prenant. Le début m’a complètement bluffé, il commence sur les chapeaux de roue et m’a tenu en haleine jusqu’à la fin. Le rythme est un peu inégal mais je n’imagine pas 400 pages aussi intenses que les 30 premières.

Quand, on rencontre Sam et Ollie ont perdu leur mère quelques semaines auparavant. Elles doivent apprendre désormais à vivre avec leur père, un ermite apiculteur, que tout le monde nomme Ours. En allant se baigner à la rivière, elles découvrent le corps d’un femme flottant dans les eaux. Contre tout attente, elles n’en disent rien, à personne de peur de leur père excentrique ne soit désigné comme coupable. Ce silence protecteur se retourne contre celui qu’elles voulaient protéger, Ours est rapidement arrêté. Sam et Ollie n’y croient et feront tout pour prouver son innocence.

Celles de la rivière est un livre dans lequel le silence est roi. Le père n’a pas été surnommé Ours pour rien. Ollie a perdu l’usage de la parole depuis le décès brutal de sa mère et Sam se tait de peur de ses propos accusent son père. Chacune de deux soeurs a pourtant la parole dans une alternance de chapitres bien orchestrés. Les faits se succèdent sans aucune répétition.

Celles de la rivière est une intrigue bien ficelée. On devine peut être un peu trop tôt la vérité mais cela n’a pas du tout gâché mon plaisir de lecture. Je souhaitais suivre Sam et Ollie, les voir se battre pour faire émerger la vérité, prendre soin l’une de l’autre en silence.

Un livre à découvrir mais avant je vous invite à lire l’avis de Noctenbule avec qui j’ai eu la joie de partager cette lecture.

Je remercie Babelio et les éditions Mosaic pour cette très bonne surprise. Je ne manquerai pas de suivre les publications de Valerie Geary.

 

J’ai lu ce livre dans le cadre des challenges :

# ABC 2015 chez Nanet

 

 

ABC2015

 

 

 

 

Publicités

13 réflexions sur “Celles de la rivière – Valerie Geary

  1. Je partage ton avis sur l’inégalité d’écriture. C’est la deuxième lecture où nous sommes d’accord 🙂
    J’ai trouvé étrange le fait qu’on nous donne l’identité du coupable à l’avance. 🙂

    Réponse
    • On est souvent d’accord 🙂 C’est d’ailleurs une des raisons pour lesquelles je suis toujours très contente de lire en ta compagnie.
      Pour le coupable, comme je te l’ai dit sur ton blog, j’ai du passer à coté ou alors ça ne m’a pas dérangé.

      Réponse
  2. Pingback: Celles de la rivière – Valerie Geary | 22h05 rue des Dames

  3. Pingback: C’est Lundi, que lisez-vous ? #58 | Nos expériences autour des livres

    • Quand je parle du début, ce sont les premières pages, le temps que les filles découvre le cadavre. J’ai également trouvé qu’après ça démarrait assez lentement. Mais globalement, il m’a beaucoup plu. J’en ai pas parlé non plus dans mon article mais la fin m’a un peu déçue. Je l’ai trouvé trop, j’aurai préféré quelque chose de plus simple.

      Réponse
      • Ah oui exact, les premières lignes nous plongent directement dans le vif du sujet ! La fin ne m’a pas dérangée, si ce n’est ne pas savoir du tout ce qu’il advient de qui que ce soit. 😦

  4. J’ai aussi lu ce roman et j’avoue avoir été assez décontenancée par l’histoire. Je ne m’attendais pas à cela quand j’ai démarré ma lecture. Mais il m’a vraiment plu, j’ai aimé être emportée par l’intrigue et le paranormal a été le petit plus. Belle journée,
    Maeve

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s