Je suis Pilgrim – Terry Hayes

   je susi pilgrim
Titre  
Je suis Pilgrim
Auteur : Terry Hayes 
Titre original : I am pilgrim
Traducteur : Sophie Bastide-Foltz (Anglais)
Éditeur : Le livre de poche
Date de publication : 
2015
Date de la première publication 
Version originale 2013 / Version française 2014
 Nombre de pages :  
914

 
 
 
 

Quatrième de couverture :

Une jeune femme assassinée dans un hôtel sinistre de Manhattan. Un père décapité en public sous le soleil cuisant d’Arabie Saoudite. Un chercheur torturé devant un laboratoire syrien ultrasecret. Un complot visant à commettre un effroyable crime contre l’humanité. Et en fil rouge, reliant ces événements, un homme répondant au nom de Pilgrim. Pilgrim est le nom de code d’un individu qui n’existe pas officiellement. Il a autrefois dirigé une unité d’élite des Services secrets américains. Avant de se retirer dans l’anonymat le plus total, il a écrit le livre de référence sur la criminologie et la médecine légale. Mais son passé d’agent secret va bientôt le rattraper…

Ce que j’en pense :

Ces vacances de Toussaint, envie de lire un roman policier, je me suis finalement attaqué au roman à succès de l’été 2014 « Je suis Pilgrim » du scénariste et producteur Terry Hayes.
En fait de roman policier, c’est surtout un roman d’espionnage, plutôt efficace. En effet, une fois les premières pages de ce livre tournées, il devient difficile de le lâcher, tellement on a envie d’avancer  pour découvrir la suite, jusqu’au dénouement. On sent là la patte du scénariste hollywoodien (l’auteur est le scénariste de Mad Max II).
 
Il m’a tout de même fallu 3 jours pour le finir, car le roman fait plus de 800 pages!
 
Sur le moment, ce livre m’a donc paru passionnant, avec ses différentes histoires qui finissent toutes par se rejoindre dans un grand final. On ne s’ennuie jamais, tout s’enchaîne de façon haletante. Le héros, « le Pilgrim » ancien agent des renseignements faisant partie de la « Division » (une agence secrete américaine en charge de surveiller les autres agences de renseignement américaines) nous entraine de New York à Paris, en passant par l’Arabie Saoudite et l’Afghanistan, sautant d’un avion à un autre.
 
En refermant le livre, j’ai tout de même ressenti un peu de déception, principalement liée à l’épaisseur de caractère du héros. Se rapprochant beaucoup d’un James Bond à l’américaine, à qui tout réussit, il manque à mon sens d’un peu de profondeur. Lisse, patriote, au final nous ne savons pas tant de choses sur lui. En particulier, sa vie personnelle et sentimentale est très peu évoquée. Cela m’a a peu frustré car j’avoue que dans les romans policiers, j’apprécie beaucoup des héros avec une personnalité complexe, torturée. C’est surement que je n’imagine pas que des enquêteurs (qu’ils soient flics, journalistes ou tout autre..) qui croisent la mort régulièrement et traquent les assassins, ne puissent pas être des êtres perturbés.
 
Bref, pour moi, cela reste tout de même un très bon roman, très addictif, idéal pour les vacances, même si, dernier petit reproche, le récit est en mon gout un peu trop manichéen (les bons américains contre les mauvais musulmans).

Publicités

8 réflexions sur “Je suis Pilgrim – Terry Hayes

  1. Malgre le fait que dans l’ensemble tu aies aime ce livre, il ne me tente pas plus que ca meme si j’aime les bons thriller. Si c’est trop scenarise, « les mechants musulmans et les americains ces heros », ca va m’agacer aussi. Par contre, je reviens sur ton 800 pages en 3 jours…Il m’a fallu 2 semaines pour lire moins que ca pour Jane Eyre haha! 😉

    Réponse
    • C’est vrai qu on sent vraiment le côté héros américains. Il manque juste l image finale avec le drapeau américain flottant au vent ! Après ce qui est intéressant et que je n ai peut être pas assez dit dans mon article c est de découvrir le fonctionnement du monde des renseignements

      Réponse
  2. Bonjour pegaseiffel, je suis assez d’accord sur ce que tu écris sur le « pilgrim »: manque d’envergure comme le roman qui tourne autour de 4 ou 5 personnes maximum face au reste du monde qui ne connaissent pas le danger. Les 800 pages se lisent bien mais il aurait 400 pages voire moins, c’était aussi bien. Bonne journée.

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s