Les notes de la mousson – Fanny Saintenoy

 Les Notes-de-la-mousson

                                                    

   Titre  Les notes de la mousson
    Auteur : Fanny Saintenoy
    Titre original : –
    Traducteur : –
    Éditeur : Versilio
    Date de publication : 2015
    Date de première publication  : 2015
    Nombre de pages  119

 
 
 
 

Quatrième de couverture :

Kanou est un petit prince choyé par tous, il grandit dans la douceur et les couleurs de Pondichéry. Mais sa mère, Galta, rêve de quitter l’Inde qui ne l’a jamais acceptée. Quand elle remonte le fil de son passé, Galta découvre les vestiges d’un secret de famille qui va mettre en péril le monde idyllique de son fils. Seule Angèle, à Paris,  connaît l’histoire douloureuse qui les lie tous les trois, une vérité sombre qui changera leurs destinées.

Ce que j’en pense :

Ce livre nous fait voyager entre Pondichéry et Paris.

En Inde, Kanou est un jeune garçon, sensible, intelligent et ouvert. On le sent heureux, il est choyé par son affectueuse et dévouée servante, et tourmenté par l’attitude de sa mère. Sa mère est mélancolique et en lutte contre un mal intérieur qu’elle garde secret. Son père est un talentueux musicien, souvent absent. Dans cette maison, on ne parle jamais du passé.

En France, Angèle est agent d’accueil dans une école en plein cœur du marais. C’est un vieille fille, solitaire, rêveuse, un peu morose mais surtout nostalgique de son passé indien.

On comprend très vite que les deux histoires de ces personnages vont s’entremêler et que l’une détient les non dits de l’autre.

La force de ce court roman est sans aucun doute sa construction et l’écriture de Fanny Saintenoy.

Les notes de la mousson est un cercle, il se termine là où il s’est commencé. C’est seulement lors de la lecture des dernières pages que l’on comprend la scène initiale. J’adore ce procédé et j’adore avoir des choses à découvrir jusqu’à la dernière ligne.

Fanny Saintenoy parvient à mettre en émoi chacun de nos sens. On sent l’odeur des épices, on voit les couleurs chatoyantes des saris, on ressent la moiteur et la chaleur indienne et enfin on est mouillé par la pluie de la mousson. C’est extrêmement puissant d’être à ce point dépaysé par des mots.

L’histoire est relativement simple, le secret assez banal mais on ne s’ennuie jamais.

Le personnage de Kanou est particulièrement attachant. C’est pourquoi, c’est avec regret que la fin arrive. Avant de sortir de ce livre, j’aurai aimé savoir ce que deviennent les personnages mais aussi revenir rétrospectivement sur le secret de famille.

 

Les notes de la mousson est un régal pour les sens. Je remercie Babelio et les éditions Versilio pour ce superbe voyage et je vous encourage en embarquer pour Pondichéry grâce à la plus de Fanny Saintenoy.

masse_critique

Livre lu dans le cadre du challenge :

A la découverte de l’Inde – Chez Darkness Turns Me On

592451AladcouvertedelInde

Publicités

9 réflexions sur “Les notes de la mousson – Fanny Saintenoy

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s