Mille soleils splendides – Khaled Hosseini

Mille soleils spelndides

   

    Titre  : Mille soleils splendides
    Auteur : Khaled Hosseini
    Titre original : A thousand splendid suns
    Traducteur : Valérie Bourgeois (Anglais)
    Éditeur : 10 / 18
    Date de publication : 2009
    Date de la première publication : 2007 (Version originale) / 2007 (Version française)
    Nombre de pages :  416

 
 
 
 

Quatrième de couverture :

À Kaboul, Mariam endure un mariage contraint avec un homme violent. L’arrivée de la jeune Laila sous son toit est une épreuve de plus. Mais, entre ces femmes que tout oppose, la rivalité va bientôt faire place à une indéfectible amitié… Et à l’espoir d’une autre vie. Par l’auteur des Cerfs-Volants de Kaboul, un chant d’amour poignant pour l’Afghanistan, déchirée par la barbarie.

Ce que j’en pense :

Mille soleils splendides est un livre qui reste gravé dans la mémoire.

 

Khaled Hosseini évoque son pays tant aimé, l’Afghanistan, à travers l’itinéraire de deux jeunes filles devenant des femmes.

Mariam, née de l’union « honteuse » d’une servante et de son employeur. Elle vit très modestement avec sa mère et voue une admiration pour son père qui lui rend visite occasionnellement. Il a honte d’elle, il la cache.

Laila est plus jeune que Mariam, elle grandit dans une famille d’intellectuel et libéral. Leurs destins ainsi que celui de leur pays vont s’unir pour former ce magnifique roman.

On s’attache très rapidement au tandem que forme Mariam et Laila dans cette histoire. Elles sont aussi attachantes que les épreuves qu’elles subissent sont difficiles. Leur relation est forte, entre amitié et l’amour maternel, c’est elle qui va les aider à résister aux épreuves que la vie leur fait subir. J’ai adoré ces deux femmes, elles sont vraies, imparfaites, solides et courageuses.

Ce livre est très émouvant, très surprenant car en tant qu’européenne ces histoires, sans qu’elles me soient inconnues, sont très loin de mon quotidien. Elles prennent ici des visages, des prénoms ce qui leur donnent une force insoutenable.

Khaled Hosseini a également placé cette histoire dans l’histoire de lecteur. En effet, il évoque la sortie de Titanic, qui malgré les interdictions a eu un véritable succès en Afghanistan comme dans le reste du monde mais aussi les attentats du 11 septembre 2001. J’ai trouvé cela très efficace car j’ai également vécu ces moments, Laila et Mariam sont mes contemporaines, leurs vies sont jalonnées des mêmes événements que la mienne. Elles me sont dans ce contexte apparues comme extrêmement proches, presque des amies.

Khaled Hosseini décrit l’histoire afghane des années 1970 à nos jours. L’horreur perpétuelle des habitants entre bombes et roquettes. Je n’avais plus en mémoire le nombre d’espoirs déçus qu’a subi ce peuple pour découvrir à chaque fois que le présumé libérateur est encore plus radical et liberticide que le précédent oppresseur. C’est une parfaite illustration du cauchemar vécu par le peuple afghan et surtout par les femmes qui ont vu leur condition se réduire au néant. Dans ce roman, elles ont la parole !

Mille soleils splendides est un livre splendide !

 

J’ai lu ce livre avec Catherine dont l’avis se trouve ici. J’ai beaucoup aimé les échanges que nous avons eu en cours de lecture, je te remercie pour cette lecture commune, nous avons eu la main heureuse, ce livre est magnifique.

Livre lu dans le cadre du challenge :
# Plan ORSEC pour PAL en danger – Chez George


Plan ORSEC

 

 

Publicités

17 réflexions sur “Mille soleils splendides – Khaled Hosseini

  1. Je me souviens aussi de l’anecdote sur le Titanic et ça m’avait fait réaliser à quel point l’histoire se passait dans un temps très proche de maintenant… Un très beau roman que je suis contente que vous ayez toutes les deux aimé!

    Réponse
  2. J’avais déjà vu passer la couverture… j’ai beaucoup accroché à ta chronique, qui m’a donné très envie de découvrir ce roman. Je pense que je saurai être sensible au destin de ces deux femmes. Donc… je me le note ! Merci !

    Réponse
    • Je suis sûre qu’il te plaira. C’est un livre magnifique, émouvant et instructif. J’ai déjà lu Les cerfs volants de Kaboul que j’ai également adoré, il ne me reste plus qu’à lire son troisième et à prier pour qu’il sorte un nouveau livre très prochainement.

      Réponse
    • Ce livre n’est pas violent, il est dur car le sort de ces deux femmes est loin d’être rose mais je ne l’ai pas trouvé violent. Quand ton esprit sera plus amène à ce genre de lectures, n’hésite pas à le découvrir.

      Réponse
  3. Pingback: A thousand splendid suns by Khaled Hosseini | Mes étagères en franglais

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s