J’aurais voulu être un type bien – Marc Villard

   

    J'aurai voulu être un type bienTitre  : J’aurais voulu être un type bien
    Auteur : Marc Villard
    Titre original : –
    Traducteur : –
    Éditeur : Folio
    Date de publication : 2001
    Date de la première publication : 1995
    Nombre de pages :  192

 
 
 
 
 
 

Quatrième de couverture :

Dur sur l’homme, sobre au sol, royal dans les airs», tel était Robert Jonquet, demi-centre de la grande équipe de Reims.
Telle est aussi l’écriture de Marc Villard, poète, nouvelliste et romancier qui aborde ici un genre rare et périlleux : la nouvelle à caractère autobiographique, à travers une succession de clichés pris sur le vif – le vif du sujet bien entendu. Il en naît un personnage, l’auteur, un peu à la manière dont Woody Allen se met en scène. Car ces nouvelles sont souvent drôles, voire burlesques – l’homme n’est pas de ceux qui ménagent leur personnage -, parfois discrètement pathétiques.
Avec cette vivacité, cette acidité qui caractérisent celui dont on a dit qu’il manie la plus belle plume du roman noir français.

Ce que j’en pense :

Marc Villard est un scénariste pour le cinéma et un auteur de polars reconnu. Je ne le connaissais pas et je le découvre avec J’aurais voulu être un type bien.

Le titre à lui seul me plait beaucoup. Il suppose une remise en cause qui généralement m’intéresse beaucoup. Ce n’est pas vraiment ce qu’on trouve dans ce recueil de nouvelles. Cependant, J’aurais voulu être un type bine est une autobiographie dans laquelle chacune des nouvelles relate un morceau de la vie de l’auteur. Dans chaque épisode, soit il n’est pas à la hauteur de la situation soit il est dans une posture peu glorieuse. Cette analyse est bien le début de la remise en cause et en cela je n’ai pas été déçue.

Cette lecture à contre courant m’a beaucoup plu. Elle est le paroxysme de l’anti héros et c’est vraiment agréable de rencontrer un héros, en l’occurrence l’auteur lui même, qui ne soit pas un super type à qui la vie sourit et qui réussit tout ce qu’il entreprend. Marc Villard est ici Monsieur Tout le monde avec ses qualités mais surtout ses imperfections.

Les nouvelles ne sont ni classées par ordre chronologique, ni de la plus petite à la plus grosse « gaffe ». Le choix de l’ordonnancement m’a échappé. Tant mieux, cela m’a donné l’impression d’une intimité entre l’auteur et le lecteur, un peu comme si quelqu’un nous raconte sa vie en exposant les faits tels qu’ils lui viennent à l’esprit.

Marc Villard a une plume très agréable à lire. Il nous offre ici une vingtaine de nouvelles de seulement quelques pages, elles se lisent donc très vite et donne une impression d’un récit aéré.

Si vous voulez passer quelques heures un type bien, lisez ce recueil de nouvelles.

 

J’ai lu ce livre dans le cadre des challenges :
# ABC 2015 chez Nanet
# Plan ORSEC pour PAL en danger – Chez George

ABC2015Plan ORSEC

 

 

 

 

Publicités

6 réflexions sur “J’aurais voulu être un type bien – Marc Villard

    • J’essaie de vider ma PAL, j’ai trouvé ce livre au fin fond d’une étagère et je l’ai lu. Je m’interroge cependant sur quoi à l’époque je l’ai choisi… Mystère. Mais finalement, ce fut une belle découverte.

      Réponse
  1. Et bien je ne connaissais ni l’auteur ni le livre et encore moins son travail de scénariste mais après lecture de ton avis ça m’a l’air vraiment intéressant !
    A retenir alors ^^

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s