Chocolates for breakfast – Pamela Moore

Chocolates for breakfast

   

    Titre  : Chocolates for breakfast
    Auteur : Pamela Moore
    Titre original : Chocolates for breakfast
    Traducteur : France-Marie Watkins
    Éditeur : Nil Editions (Anglais)
    Date de publication : 2014
    Date de la première publication : Publication originale 1956 / Publication française 1956
    Nombre de pages  312

 
 
 

Quatrième de couverture :

Courtney Farell est une jeune fille révoltée de quinze ans. Depuis le divorce de ses parents, elle partage son temps entre Manhattan, ou son père, figure absente, travaille dans l’édition, et Los Angeles, ou sa mère, actrice oubliée, tente de se refaire un nom à Hollywood. Avec ses amis de débauche, mis à la porte de Yale ou d’Harvard les uns après les autres, Courtney s’efforce par tous les moyens possibles d’échapper à son quotidien.
Roman mordant et désenchanté, mais aussi tendre, d’une adolescente qui s’éveille à l’amour avant de s’engouffrer dans les délices de l’alcool et du sexe, Chocolates for Breakfast a scandalisé l’opinion à sa parution en 1956. Soixante ans plus tard, il reste un témoignage poignant de la façon dont les jeunes filles se heurtent à l’adolescence, souvent avec fracas.

Ce que j’en pense :

Sa couverture promettant un livre culte et son titre gourmand m’ont persuadée à lire ce livre. Cette stratégie n’est pas très judicieuse car je n’ai pas du tout été convaincue, je me suis même ennuyée pendant toute la première partie.

Courtney est une jeune fille de 15 ans, aussi intelligente que ravissante. Elle est issue d’une famille aisée et côtoie ce qu’on appellerait aujourd’hui le « star système » entre un père éditeur et une mère actrice à Hollywood sur le déclin. Elle fréquente les établissements scolaires les plus réputés. On pourrait dire qu’elle a tout pour être heureuse mais cette vie, la vie ne lui convient pas, elle ne trouve pas sa place , elle est même diagnostiquée comme déprimée avec des tendances suicidaires. Elle croit trouver sa voie en profitant abondamment de cette nouvelle liberté sexuelle débordante d’alcool (au petit déjeuner le chocolat évoqué est remplacé par le Martini) et de fêtes.

J’ai eu énormément de mal à m’intéresser aux problèmes existentiels de Courtney. La façon dont Pamela Moore traite son héroïne m’a laissé un gout amer. Elle m’a donné l’impression de suivre les problèmes d’une pauvre petite fille riche. J’ai eu beaucoup de mal à compatir à son mal être et à m’investir dans ce personnage. Sans entrer dans la tête de Courtney, nous savons pourquoi et comment elle agit, contrairement aux personnages secondaires qui sont rester pour moi un véritable mystère.

Ce roman publié en 1956 a fait scandale mais j’estime qu’aujourd’hui il est un peu dépassé et donc qu’il sonne creux voire faux.

Je ne le classerai cependant pas dans les romans à fuir précipitamment car le problème de la construction de l’adolescent m’a intéressé et il est bien traité si on le sort de ce contexte qui m’a déplu.

J’ai également apprécié la fin ouverte choisie par Pamela Moore. Quand le roman s’achève, un autre peut commencer.

En résumé, un univers qui ne m’a pas passionné malgré un sujet et un message intéressant.

 

 

 

Publicités

9 réflexions sur “Chocolates for breakfast – Pamela Moore

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s