Trente-six chandelles – Marie-Sabine Roger

trente-six-chandelles-505186-250-400

   

    Titre  : Trente-six chandelles 
    Auteur : Marie-Sabin Roger
    Titre original : –
    Traducteur : –
    Éditeur : Editions du Rouergue
    Date de publication : 2014
    Date de la première publication : 2014
    Nombre de pages  278

 
 
 

Quatrième de couverture :

Allongé dans son lit en costume de deuil, ce 15 février, à l’heure de son anniversaire, Mortimer Décime attend sagement la mort car, depuis son arrière-grand-père, tous les hommes de sa famille sont décédés à onze heures du matin, le jour de leurs 36 ans.
La poisse serait-elle héréditaire, comme les oreilles décollées ? Y a-t-il un gène de la scoumoune ? Un chromosome du manque de pot ?
Que faire de sa vie, quand le chemin semble tout tracé à cause d’une malédiction familiale ? Entre la saga tragique et hilarante des Décime, quelques personnages singuliers et attendrissants, une crêperie ambulante et une fille qui pleure sur un banc, on suit un Mortimer finalement résigné au pire.
Mais qui sait si le Destin et l’Amour, qui n’en sont pas à une blague près, en ont réellement terminé avec lui ? Dans son nouveau roman, Marie-Sabine Roger fait preuve, comme toujours, de fantaisie et d’humour, et nous donne une belle leçon d’humanité.

Ce que j’en pense :

La vie est belle ! Elle nous réserve sans cesse des surprises. Nul n’est capable de prédire ce qui l’attend demain. C’est ce que nous démontre, s’il fallait encore le démontrer, Marie-Sabine Roger avec Trente-six chandelles.

La famille de Mortimer Decime porte une malédiction, chaque génération engendre une et une seule descendance mâle et celle-ci meurt invariablement de façon inattendue le jour de son trente sixième anniversaire. Mortimer s’est préparé à ce jour depuis tant d’années que le jour venu, c’est sereinement et dans son habit de deuil qu’il attend son heure.

Ce livre est une vraie pépite, impossible de le lire sans avoir en permanence un sourire aux lèvres. La situation de départ est insolite, elle ne fait que présager du reste du roman. Au fil des pages, Marie-Sabine Roger enchaine les situations loufoques et les jeux de mots, dont la plus part sont irrésistibles, sans tomber dans le piège d’en faire trop. Le dosage entre humour et sentiment est parfait… on ne s’ennuie pas et on ne se lasse jamais de suivre Mortimer dans ses rocambolesques aventures.

L’auteur a également donnée la part belle à ces personnages. Mortimer, le personnage principal, est très attachant même son raisonnement et ses réactions sont particuliers mais nul autre que lui ne peut témoigner d’une telle situation. Les personnages secondaires apportent une véritable énergie à ce roman. La pétillante Paquita et le laconique Nassardine sont adorables et forment un couple truculent qu’on souhaiterait tous avoir dans notre entourage.

Trente-six chandelles est un minutieux dosage d’humour et de tendresse qui apporte une réflexion sur la vie. Si un jour votre âme est en peine, ouvrez ce roman… efficacité garantie !

 

Livre lu dans le cadre des matchs de la rentrée littéraire 2014 organisés par PriceMinister. JE leur transmets un énorme merci pour la découverte de la plume de Marie-Sabine dont je souhaite maintenant découvrir la bibliographie.
Matchs de la rentré littéraire 2014

Livre lu dans le cadre des challenges :
# La plume au féminin – Chez Opaline
A vos nombres– Chez Piplo

plume2014_2

 

A vos nombres

 

 

 

 

Publicités

20 réflexions sur “Trente-six chandelles – Marie-Sabine Roger

  1. Quelle bonne chronique! Tout a fait ce que j’en ai pensé moi aussi. J’ai beaucoup aimé, d’ailleurs je me suis trouvé pendant les vacances « la tete en friche » de l’auteur que je lirai en…2015, plus de temps pour 2014!!

    Réponse
      • Je ne connaissais pas du tout l’auteure avant de la voir proposee dans les matchs de la rentree litteraire. Je te dirais oui :-). Rien a voir mais ca me fait penser qu’on voulait se faire mille soleils spendides en LC non?

      • A mais je vais devoir tricher alors parce que du mardi au vendredi je ne l’aurais pas fini 😉
        Evitons les vacances ou je ne lis pas et avant les vacances au cas ou le planning serait trop charge. Pour couper la poire en deux disons la deuxieme semaine le mardi 10 (je le commencerai donc avant hihi). Ca te va?

  2. Pingback: Bilan sur les challenges 2014. | Nos expériences autour des livres

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s