Comme une mère – Karine Reysset

Comme un mère

   

    Titre  : Comme une mère  
    Auteur : Karine Reysset
    Titre original : –
    Traducteur : –
    Éditeur : Editions de l’Olivier
    Date de publication : 2008
    Date de la première publication : 2008
    Nombre de pages  180

 
 
 

Quatrième de couverture :

Elles sont venues seules et se retrouvent côté à côte dans la salle des naissances. Pour l’une comme pour l’autre, ce jour doit inaugurer un nouveau départ. La très jeune Émilie accouche sous X et espère pouvoir « tout recommencer à zéro ». Judith, elle, attend avec une impatience teintée d’inquiétude la naissance de son fils, Camille, un miracle après tant d’années de grossesses déçues.

Mais, pour l’une comme pour l’autre, rien ne se passe comme prévu. Judith perd son bébé et, dans un geste de détresse, enlève l’enfant promis à l’abandon de la chambre voisine.

Dès lors, le destin de ces deux femmes est irrémédiablement lié.

Ce que j’en pense :

Le thème du livre, l’amour maternel et l’intensité que j’ai ressenti à la lecture des premières pages me disaient que ce livre allait me déchirer le coeur. Mais malheureusement ça n’a pas été le cas.

L’histoire est très prenante, j’ai tourné les pages très vite car j’avais très envie de savoir ce qui allait arriver à ce trio. Emilie est une jeune femme paumée, mal dans sa vie, elle est enceinte et désire abandonner son bébé juste après sa naissance. Judith est une femme qui attend désespérément son premier enfant, après de multiples tentatives malheureuses. Elles se voient pour la première fois dans la salle des naissances, l’angoisse est palpable pour l’une comme pour l’autre. L’histoire ne finira pas du tout comme prévu.

Les premières pages ont été pour moi d’une rare intensité, la description de l’attente de la naissance entre l’envie, la hâte, l’appréhension, le bonheur, la peur, la douleur, le questionnement, tout y est. Ces quelques minutes de lecture, trop courtes à mon gout m’ont refait vivre de façon très puissante mes accouchements. J’ai trouvé ce moment extrêmement fort, j’ai adoré.

Passé ce moment de pureté, le récit continue dans l’émotion puisqu’il y est essentiellement question de l’amour maternel entre Emilie qui veut fuir son rôle de mère et qui se fera rattraper par son coeur et Judith qui pleure jusqu’à la folie son désir d’enfant inassouvi.

Karine Reysset donne alternativement la parole à chacune des deux femmes ce qui accentue ce sentiment et cet état d’esprit différent et pourtant tellement similaire. Les mots que l’auteur prêtent à ces héroïnes sont justes, forts et pourtant je trouve qu’elle ne va pas assez loin. Le sujet lui permettait pourtant d’en faire des tonnes.

J’ai également été déçue par les faits, une maternité et un corps médical qui méprisent cette femme accouchant sous X (c’est un tout petit détail dans l’histoire, on peut ne pas le remarquer mais j’ai été choquée) d’une part et d’autre part les événements qui s’enchainent trop facilement pour ces deux femmes alors que leur position de départ est des plus instable. J’ai également trouvé maladroit le coté tout blanc / tout noir.

Un livre duquel j’attendais beaucoup et qui m’a procuré de grands moments mais qui dans l’ensemble m’a légèrement frustrée.

 

J’ai lu ce livre dans le cadre du challenge :
# La plume au féminin – Chez Opaline

 

plume2014_2

 

 

Publicités

9 réflexions sur “Comme une mère – Karine Reysset

  1. Pingback: Bilan sur les challenges 2014. | Nos expériences autour des livres

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s