L’art délicat de rester assis sur une balançoire – Emmanuelle Urien

L'art delicat de rester assis sur une balançoire
   Titre  : L’art délicat de rester assis sur une balançoire     
   Auteur : Emmanuelle Urien
   Titre original : L’art difficile de rester assise sur une balançoire
   Traducteur : –     
   Éditeur : Pocket     
   Date de publication : 2014     
   Nombre de pages :  214     
   Date de première publication :  2013
 
 
 
 
 

Quatrième de couverture :

La vie de Pauline, comme celle de tout le monde, est faite de hauts et de bas. Et justement, elle vient de tomber de très haut : son mari – jusque-là l’homme idéal – l’a quittée pour sa meilleure amie. Sans doute pas de quoi sombrer, mais assez pour souffrir et cogiter. La garce venant de mourir bêtement assassinée, toute vengeance est exclue. Pauline voudrait oublier ce vaudeville, mais comment faire le deuil d’un homme vivant ? Facile : il suffit de décréter qu’il est mort. Et surtout, de l’expliquer clairement à l’intéressé…

Ce que j’en pense :

Pauline a une vie parfaite. Elle est un femme parfaite, elle a un mari parfait et trois enfants parfaits. Elle tombe de très haut quand Yann, son mari, lui annonce qu’il veut divorcer pour vivre avec sa meilleure amie. Son chagrin ou plutôt sa doulaine, mot qu’à inventer Pauline pour exprimer le sentiment qu’elle ressent, un mélange de douleur et de haine, est immense et le seul remède à son mal est de croire que son mari est mort car on pardonne toujours aux morts. Cette solution est ingénieuse et même efficace mais pas toujours facile à vivre au quotidien…

Un tel schema ne peut donner lieu qu’à une succession de moments cocasses et c’est vrai que ce roman ne manque pas d’humour, d’humour noir (celui que je préfère). La maman de Pauline, psychiatre qui veille sur sa fille comme si elle était un patient, a un sens de la repartie assez truculent qui m’a beaucoup plu. Pauline a également quelques répliques très amusantes mais je n’attendais à bien plus et de ce coté que je suis un peu restée sur ma faim.

Cependant j’ai beaucoup aimé L’art délicat de rester assis sur une balançoire, Emmanuelle Urien a une plume plus qu’agréable , son joli phrasé et notre envie de voir s’enchainer les situations font que les pages de ce livre se tournent avec beaucoup de fraicheur. Elle nous offre pendant quelques pages au début du roman une tirade qui compare la vie à une balançoire des plus imagées qui donne tout son sens au titre du roman et que j’ai trouvé particulièrement jolie. Elle décrit également avec beaucoup de brio la douleur et le manque ressenti par son héroïne après cette double trahison, chacun s’y reconnaitra. J’ai toutefois trouvé Pauline un peu trop pleureuse, un peu trop concentré sur son sort avec une petite pointe de complaisance dans le malheur… c’est dommage ! Mais cela ne m’a pas empêché d’apprécier de suivre son histoire.

Un dernier mot sur la fin qui m’a laissé perplexe, une fin inattendue mais qui n’a pas enchantée.`

Pour finir, j’ai une petite question à ceux qui connaissent un peu le milieu éditorial : Comment se fait il que ce livre a changé de titre entre sa publication en grand format chez Denoël en 2013 (L’art difficile de rester assise sur une balançoire) et sa publication en format poche chez Pocket en 2014 (L’art délicat de rester assise sur une balançoire) ?

Livre lu dans le cadre du challenge :
# ABC 2014 – Chez Nanet
# La plume au féminin – Chez Opaline   banni_reABC2014_al_atoireplume2014_2

Publicités

2 réflexions sur “L’art délicat de rester assis sur une balançoire – Emmanuelle Urien

  1. Pingback: Bilan sur les challenges 2014. | Nos expériences autour des livres

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s