Maurice à la poule – Matthias Zschokke

Maurice à la poule

   

    Titre  Maurice à la poule
    Auteur : Matthias Zschokke
    Titre original :  Maurice mit Huhn
    Traducteur : Patricia Zurcher (Allemenand)
    Éditeur : Points
    Date de publication : 2010
    Nombre de pages  256

 
 
 
 
 

Quatrième de couverture :

Maurice est farouche, solitaire, contemplatif. Un déphasé qui cultive les paradoxes. Il a un trèfle à quatre feuilles, dont il attend qu’il lui porte bonheur, et un ami à qui il n’a rien à dire. De son studio berlinois où il vit reclus, il entend un violoncelle ; la musique traverse les murs et son âme, une musique lancinante, chargée des brumes du passé. Maurice se lance à la recherche du violoncelliste…

Ce que j’en pense :

Ce roman a reçu le prix Femina étranger en 2009. Généralement, les romans ayant reçu ce prix me plaisent beaucoup donc je n’ai pas hésité une seconde avant de l’emporter quand je l’ai trouvé pour presque rien dans une boutique de livres d’occasion.

On dit qu’il y a toujours une exception à la règle, ce fut hélas le cas Maurice à la poule. Maurice est un quinquagénaire, un écrivain public sans beaucoup d’activités. Il passe la plupart de son temps à la contemplation aussi bien auditive que visuelle. Dans ce roman, il ne se passe rien, aucune intrigue aucun mystère, même sa recherche obsessionnelle du joueur de violon tourne court. Nous suivons Maurice au gré de ses pensées, nous sommes immergés dans son cerveau.

Les pensées d’un homme en total décalage avec son époque auraient pu me plaire mais dans ce roman tout n’est que discrétion sans réel lien entre ses différentes pensées qui pourrait nous permettre de suivre le fil. Nous sommes en Allemagne, la ligne d’après en Italie en compagnie d’une femme que l’on connaît. Vous l’aurez compris, je suis complètement passée à côté de ce livre.

Pourtant, Matthias Zschokke a une très jolie plume, c’est inconstatable,  il nous offre de magnifiques tirades sur l’amour maternel, la paresse, le talent.

Maurice est anti héros. Je m’attache généralement à ses personnages sans gloire mais malheureusement ça n’a pas été le cas ici. Maurice est pourtant humain, il exprime des sentiments et son mal être mais il reste trop distant avec le lecteur. Tourner les pages de ce roman a été  pour moi très fastidieux comme ci chacune d’elle pesait une tonne.

Et vous, qu’avez-vous pensé de Maurice à la poule ?

Publicités

2 réflexions sur “Maurice à la poule – Matthias Zschokke

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s