L’ombre du vent – Carlos Ruiz Zafón

OmbreDuvent
   Titre  L’ombre du vent
    Auteur : Carlos Ruiz Zafón
    Titre original : La Sombra del Viento
    Traducteur : François Maspero (Espagnol)
    Éditeur : Le livre de poche
    Date de publication 2010
    Nombre de pages :  637

 

 

 

 

Quatrième de couverture :

Dans la Barcelone de l’après-guerre civile,  » ville des prodiges  » marquée par la défaite, la vie est difficile, les haines rôdent toujours.
un matin brumeux de 1945, un homme emmène son petit garçon – Daniel Sempere, le narrateur – dans un lieu mystérieux du quartier gothique : le Cimetière des Livres Oubliés.

L’enfant, qui rêve toujours de sa mère morte, est ainsi convié par son père, modeste boutiquier de livres d’occasion, à un étrange rituel qui se transmet de génération en génération : il doit y  » adopter  » un volume parmi des centaines de milliers.

Là, il rencontre le livre qui va changer le cours de sa vie, le marquer à jamais et l’entraîner dans un labyrinthe d’aventures et de secrets  » enterrés dans l’âme de la ville  » : L’Ombre du Vent.

Ce que j’en pense :

Quel agréable moment passé dans ces rues de la vieille Barcelone !

Le jeune Daniel a quatorze ans quand il entre pour la première fois dans le cimetière des livres oubliés. Dans cette cave débordante de rayonnages et de vieux livres, son père lui demande de choisir un livre et de l’adopter. Daniel choisit L’ombre du vent écrit par un auteur méconnu Julián Carax. A la lecture de cet ouvrage, la magie opère et Daniel n’a plus qu’une idée celle de comprendre et de connaître l’auteur de ce texte noir et extraordinaire.

Ce roman est des plus agréables. On se prend rapidement au jeu et c’est avec beaucoup de plaisir que nous déambulons dans les rues de la sombre Barcelone au plein cœur de la guerre civile espagnole. Pendant ces recherches, il va approcher des personnage énigmatiques tous aussi fabuleux les uns que les autres. Si je devais en retenir un seul, ce serait Fermín Romero Torres, ex agent secret, ex SDF, il est à la fois sage et haut en couleur. Un personnage complexe avec des qualités humaines indéniables qui sera le mentor de notre jeune héro.

Sa quête de Julián Carax sera également pour Daniel l’opportunité d’être confronté aux sentiments humains tel que l’amitié, l’amour, la trahison.

L’ombre du vent de Carlos Ruiz Zafón est un texte fluide, précis dans lequel tout a un sens. Il mêle étonnamment la poésie et la violence. J’ai réellement apprécié la façon dont l’auteur nous peint le personnage de Daniel, un jeune homme comme les autres dans sa vie quotidienne et ses relations avec les autres, un peu triste et hésitant et le héros qui affronte milles aventures avec courage pour arriver à son but.

Je déplore cependant le classicisme extrême de l’intrigue. J’avais pratiquement tout deviné alors que je n’avais lu qu’un tiers des pages.

Livre lu dans le cadre du challenge :
# ABC 2014 – Chez Nanet
#1 pavé par mois – Chez Bianca
banni_reABC2014_al_atoire

challenge-un-pave-par-mois

Publicités

19 réflexions sur “L’ombre du vent – Carlos Ruiz Zafón

  1. Moi non plus je n’avais pas devine la fin hihi donc oui c’est dommage un peu pour toi. J’avais beaucoup aime l’ombre du vent, moins le jeu de l’ange et le prisonnier du ciel mais on y passe quand meme un bon moment. Le meilleur est l’ombre du vent. Vas-tu lire les suivants?

    Réponse
    • J’ai malgré tout aimer découvrir la véracité de ce que j’avais imaginé. Oui je pense lire la suite mais pas tout de suite. J’ai également lu que la suite est moins bien et surtout sur le même schéma

      Réponse
  2. Je l’avais beaucoup aimé aussi, je ne l’avais pas trouvé aussi prévisible que toi même si j’avais deviné certaines choses ! Première participation validée 🙂

    Réponse
    • Imaginer les révélations à venir n’a pas gâché ma lecture, c’est également agréable de voir confirmer ses soupçons. L’ambiance du livre est vraiment plaisante.

      Je vais prendre le temps d’écrire l’article pour ton challenge.

      Réponse
  3. Pingback: Liste des participants Challenge 1 pavé par mois | des livres, des livres !

  4. Pingback: Challenge 1 pavé par mois : livres lus en juin | des livres, des livres !

  5. Je tombe sur ton billet grâce au récap de Bianca.
    C’est un roman que j’ai adoré. L’ambiance m’a marqué. Par contre, je ne l’ai pas trouvé aussi prévisible que toi.

    Réponse
    • Deviner la fin m’arrive de plus en plus souvent. A force de lire des romans, je deviens un détective hors pair. Mais ça ne me dérange pas plus que ça car je prends beaucoup de plaisir à découvrir le cheminement décidé par l’auteur pour parvenir à la chute.
      J’ai passé en excellent moment en compagnie du jeune Daniel à déambuler dans les rues de la vieille Barcelone malheureusement on prétend que la suite n’est pas à la hauteur.

      Réponse
      • J’ai lu le jeu de l’ange que je n’ai pas du tout aimé, mais je n’ai pas encore lu Le prisonnier du ciel. D’un côté, je crois que je préfère rester sur mon excellent ressenti de ce livre plutôt que je lire une suite qui vienne gâcher mes impressions.
        Peut-être que je la lirai un jour, en tout cas, elle ne fait pas parti de mes priorités !
        J’ai aussi l’impression de trouver la fin de plus en plus souvent mais pour le moment, ça me gâche mon plaisir plus qu’autre chose 😦

  6. Pingback: Bilan sur les challenges 2014. | Nos expériences autour des livres

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s