Il faut beaucoup aimer les hommes – Marie Darrieussecq

Il faut beaucoup aimer les hommes

   

    Titre  : Il faut beaucoup aimer les hommes
    Auteur : Marie Darrieussecq
    Titre original : –
    Traducteur : –
    Éditeur : P.O.L
    Date de publication : 2013
    Nombre de pages  312

 
 
 
 
 

Quatrième de couverture :

Une femme rencontre un homme. Coup de foudre.
L’homme est noir, la femme est blanche. Et alors ?

Ce que j’en pense :

On m’a prêté ce livre en me disant « C’est bien écrit mais c’est un peu spécial ! » Me voilà prévenue.

Solange est une française, elle a immigré aux Etats-Unis en laissant son fils à ses parents pour faire carrière dans le cinéma. Elle fait peu à peu son trou puisque quand on la découvre au début du roman, elle tourne avec Matt Damon. Mais elle reste une actrice qui tient les seconds voire troisièmes rôles. Elle rencontre Kouhouesso lors d’une soirée privée chez Georges (Effigie d’une célèbre marque de café mondialement connue). Kouhouesso a lui aussi immigré aux Etats-Unis, il est canadien et comme Solange, il est un petit acteur. Pour elle, c’est le coup de foudre, ils finiront la nuit ensemble. Il est noir, elle est blanche. Elle est éperdument amoureuse de lui, il est éperdument préoccupé par son projet d’adaptation cinématographique. Il souhaite adapter Au cœur des ténèbres de Conrad mais pas comme Coppola l’a fait avec Apocalypse Now, lui veut le faire au Congo et montrer grâce à ce film, son Afrique.

J’ai beaucoup aimé le style de Marie Darrieussecq. Elle a écrit ce livre sur le cinéma comme un film. Elle utilise des phrases et des chapitres très courts qui disent l’essentiel et qui donne une dynamique certaine au roman. L’auteur a un véritable don pour décrire les sentiments, l’obsession de Solange.

J’ai beaucoup aimé ce roman même si je n’ai pas tout compris. Je ne pas compris pourquoi « lui noir, elle blanche » indispose autant Solange. La couleur de peau de Kouhouesso leur permet de s’interroger sur quelle est la vision que nous avons de l’Afrique, qu’est ce que l’Afrique. Nous y sommes confrontés dans la deuxième partie du roman et c’est d’ailleurs l’Afrique qui changera le regard des amoureux. Le parallèle entre la vie de la Jet Set américaine et ce voyage en Afrique est des plus réussi.

J’ai beaucoup aimé les personnages de Solange et Kouhouesso, des êtres si semblables et si différents. J’ai moi aussi, trouvé beaucoup de charme à ce mystérieux Kouhouesso.

Il faut beaucoup aimer les hommes est un roman qui m’a beaucoup plu même s’il j’en ressors un peu perplexe car j’ai l’impression d’être passée à coté de quelque chose. Alors n’hésitez pas à éclairer ma lanterne en me donnant votre analyse de ce récit.

J’ai lu ce livre dans le cadre des challenges :

# La plume au féminin – Chez Opaline
# ABC 2014 – Chez Nanet

plume2014_2banni_reABC2014_al_atoire

Publicités

Une réflexion sur “Il faut beaucoup aimer les hommes – Marie Darrieussecq

  1. Pingback: Bilan sur les challenges 2014. | Nos expériences autour des livres

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s