Au revoir là-haut – Pierre Lemaître

9782226249678g

   

    Titre  Au revoir là-haut
    Auteur : Pierre Lemaître
    Titre original : –
    Traducteur : –
    Éditeur : Albin Michel
    Date de publication : 2013
    Nombre de pages  567

 
 
 
 
 
 

Quatrième de couverture :

« Pour le commerce, la guerre présente beaucoup d’avantages, même après. »

Sur les ruines du plus grand carnage du XXe siècle, deux rescapés des tranchées, passablement abîmés, prennent leur revanche en réalisant une escroquerie aussi spectaculaire qu’amorale. Des sentiers de la gloire à la subversion de la patrie victorieuse, ils vont découvrir que la France ne plaisante pas avec ses morts…
Fresque d’une rare cruauté, remarquable par son architecture et sa puissance d’évocation, Au revoir là-haut est le grand roman de l’après-guerre de 14, de l’illusion de l’armistice, de l’État qui glorifie ses disparus et se débarrasse de vivants trop encombrants, de l’abomination érigée en vertu.
Dans l’atmosphère crépusculaire des lendemains qui déchantent, peuplée de misérables pantins et de lâches reçus en héros, Pierre Lemaitre compose la grande tragédie de cette génération perdue avec un talent et une maîtrise impressionnants.

Ce que j’en pense :

Nous sommes le 2 novembre 1918, les troupes attendent dans les tranchées cette fin de guerre annoncée.  Mais le lieutenant Henri D’Aulnay Pradelle veut gagner un dernier combat, il envoie donc son bataillon à l’assaut de la côte 113.  Pendant cette offensive, le soldat Albert Maillard est témoin d’une scène qu’il n’aurait pas du voir. Son lieutenant veut l’empêcher de parler en l’enfermant dans un trou d’obus creusé dans la terre. Il le laisse pour mort, enterré vivant, mais par chance un de ces collègues de camp, Edouard Péricourt,  le sauve in extremis. Au cours de ce sauvetage, le soldat Edouard Péricourt reçoit un éclat d’obus et augmente ainsi le nombre de gueules cassées de la grande guerre.

Cet épisode nouera entre les deux hommes une relation inévitable faite de reconnaissance, de protection et de rancœur.

Dans Au revoir là-haut, nous suivons le destin de ces trois hommes, des vies guidées par la reconstruction, la vengeance pour certains et la recherche de gloire, de fortune pour d’autres.

Dés les premières pages de ce roman, Pierre Lemaître inculque à son récit un rythme endiablé qui ne tarît pas tout au long de l’histoire, tant les rebondissements sont nombreux.  Dans les derniers chapitres, on lit même ce roman comme un roman policier – premières amours de Pierre Lemaître-.

Au revoir là-haut nous propose un récit pas très moral où l’on s’interroge sur la limite entre le romancé et le réel. Par des mots simples et précis, des phrases rythmées, des descriptions réalistes, Pierre Lemaître fait que le lecteur voit, sent, ressent  les péripéties de ces héros.

Un magnifique roman sur l’après première guerre mondiale à lire absolument.

J’ai lu ce livre dans le cadre du challenge : # Haut en couleur

Challenge Couleurs

Publicités

8 réflexions sur “Au revoir là-haut – Pierre Lemaître

      • Je vais me laisser tenter. Je crois que cela fait longtemps qu’un Goncourt n’a pas eu d’aussi bonnes critiques. il fait l’unanimité j’ai l’impression.

        Au fait, Bonne année et beaucoup de bonheur!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s