Rue des boutiques obscures – Patrick Modiano

    TTitre  : Rue des boutiques obscures
    Auteur : Patrick Modiano
    Titre original : –
    Traducteur : –
    Éditeur : Folio
    Date de publication : 2004
    Nombre de pages :  250
 
 
 
 
 
 
 
 
Quatrième de couverture :

Qui pousse un certain Guy Roland, employé d’une agence de police privée que dirige un baron balte, à partir à la recherche d’un inconnu, disparu depuis long temps ? Le besoin de se retrouver lui-même après de années d’amnésie ? Au cours de sa recherche, il recueille des bribes de la vie de cet homme qui était peut-être lui et à qui, di toute façon, il finit par s’identifier. Comme dans ui dernier tour de manège, passent les témoins de la jeu nesse de ce Pedro Me Evoy, les seuls qui pourraient le reconnaître : Hélène Coudreuse, Freddy Howard di Luz, Gay Orlow, Dédé Wildmer, Scouffi, Rubirosa, Sonachitzé, d’autres encore, aux noms et aux passe ports compliqués, qui font que ce livre pourrait être l’intrusion des âmes errantes dans le roman policier.

Ce que j’en pense :

Alors que Pierre Lemaitre reçoit le prix Goncourt 2013 pour Au revoir là-haut, je me décide à relire Rue des boutiques obscures de Patrick Modiano, prix Goncourt 1978.

Guy Roland, agent de la police privée, est amnésique. Il recherche son identité après que son patron, Hutte, un baron balte, décide de fermer boutique pour prendre sa retraite. Son enquête commence grâce à un homme qui pense le reconnaître, à partir de ce premier indice – un nom russe, Stoppia – Guy Roland va rencontrer chaque personne évoquée, une à une,  dans l’espoir que quelqu’un le reconnaitra. C’est un véritable jeu de piste parfaitement détaillé par des adresses précises et des numéros de téléphone d’une autre époque, Patrick Modiano dit aimer être précis dans ces descriptions.

Guy Roland, en quête d’identité, s’identifie à chaque personnage masculin jusqu’à ce que ces recherches le mènent pendant la seconde guerre mondiale.  Jamais les mots « Occupation » ou « Juif » ne sont écrits mais c’est à ce moment de l’Histoire que la vie de Guy Roland a bifurqué. Son dernier indice le mènera au 2 rue des boutiques obscures à Rome, adresse la plus mystérieuse de cette enquête car  nous ne savons pas ce que le héros y découvrira.

Un livre intelligent qui nous parle autrement de la seconde guerre mondiale à découvrir ou redécouvrir urgemment.

Publicités

3 réflexions sur “Rue des boutiques obscures – Patrick Modiano

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s