Cette nuit-là – Gila Lustiger

poster_252706    Titre  : Cette nuit-là
    Auteur : Gila Lustiger
    Titre original : Woran denkst du jetzt
    Traducteur : Marie Hermann (Allemand)
                                    entièrement révisée par l’auteur
    Éditeur : Stock
    Date de publication : 2013
    Nombre de pages :  236
 
 
 
 
 
 
 
Quatrième de couverture :

Il reposait là, les mains croisées sur la poitrine, inerte et, malgré tout, une certaine puissance continuait d’émaner de lui. Sa vie durant, il avait essayé de les préserver de toutes les menaces, réelles et imaginaires, et souvent il avait cru devoir les protéger aussi de leurs propres désirs. Sa soeur et elle avaient passé la moitié de leur existence à lui résister. Elles s?étaient débattues contre lui, s’étaient très ouvertement plaintes de son despotisme et avaient parfois tenté de l’ignorer. Elles s’étaient moquées de lui et de son intransigeance, de lui et de son étroitesse d’esprit, mais, malgré cela, et qu’elles le veuillent ou non, il les avait forgées, et oui, elles l’avaient aimé. On viendrait donc le chercher le lendemain midi, mais, pour le moment, il restait étendu là, étoile fixe autour de laquelle tout le monde gravitait.

Ce que j’en pense :

L’Oncle Paul vient de mourir d’un cancer du pancréas après six longs mois d’agonie. Il a choisi de finir sa vie dans la maison de famille dans laquelle vit sa sœur plutôt que dans la maison qu’il partage avec Anne, sa femme. Sa sœur est dépressive, elle est donc secondée dans son rôle de garde malade par Corinna, l’infirmière et par Lisa et Tania ses deux filles.

L’Oncle Paul vient de rendre son dernier souffle, il est encore dans la chambre qu’on lui a aménagée quand débute ce roman. On suit le dialogue entre Tania et Lisa, chacun des chapitres porte d’ailleurs successivement l’un ou l’autre prénom.

Tania et Lisa sont deux sœurs qu’apparemment tout oppose, Lisa est une artiste, célibataire qui réfléchit beaucoup trop, Tania est cadre dans une banque, elle est mariée et mère, elle agit en se fabriquant de petites listes pour ne rien oublier. Mais elles ont en commun un amour et une admiration pour leur oncle Paul.

Sa mort va être l’occasion pour elles d’évoquer la dépression de leur mère, le divorce de leur parents, leurs choix de vie respectifs mais aussi d’analyser les non dits et les secrets de cette famille. De cette joute verbale, parfois violente mais remplie d’amour, va s’échapper les remords de l’une, la jalousie de l’autre.

Cette nuit-là de Gila Lustiger est un roman plein de finesse et un véritable hymne à l’amour, à la vie.

Ce livre entre dans le cadre du  challenge des 170 idées – Chez Helran

 challenge-170-300x199
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s