La reine des lectrices – Alan Bennett

alan-bennett-la-reine-des-lectrices    Titre  : La reine des lectrices
    Auteur : Alan Bennett
    Titre original : The Uncommon Reader
    Traducteur : Pierre Ménard (Anglais)
    Éditeur : Folio
    Date de publication : 2010
    Nombre de pages :  128
 
 
 
 
 
 
 
Mon histoire avec ce livre :

Ce livre m’a été offert par mon libraire. Je le remercie d’une part pour le cadeau et d’autre part car je n’aurai sans doute jamais lu ce livre sans ce cadeau.

Quatrième de couverture :

Que se passerait-il outre-Manche si Sa Majesté la Reine se découvrait une passion pour la lecture? Si, d’un coup, rien n’arrêtait son insatiable soif de livres, au point qu’elle en vienne à négliger ses engagements royaux?
C’est à cette drôle de fiction que nous invite Alan Bennett, le plus grinçant des comiques anglais. Henry James, les sœurs Brontë, Jean Genet et bien d’autres défilent sous l’œil implacable d’Elizabeth, cependant que le monde so British de Buckingham Palace s’inquiète. Du valet de chambre au prince Philip, tous grincent des dents tandis que la royale passion littéraire met sens dessus dessous l’implacable protocole de la maison Windsor.
Un succès mondial a récompensé cette joyeuse farce qui, par-delà la drôlerie, est aussi une belle réflexion sur le pouvoir subversif de la lecture.

Ce que j’en pense :

Que se passerait-il si la reine d’Angleterre se découvrait une passion pour la lecture ? C’est l’idée saugrenue et originale développée dans ce court récit.

Aux premières pages de ce livre, j’ai été tout d’abord saisie par l’idée que je trouve fabuleuse.

Alan Bennett a une plume agréable et légère et il saupoudre son récit de petites perles caractéristiques de l’humour anglais. Il choisit comme personnage principal de son livre la reine d’Angleterre, il en fait une dame respectable qui maitrise chaque détail de son existence, passionnée, ouverte et humaine, il l’entoure d’une série de Sir, personnages rabat-joie et coincés. Si c’est l’image qu’elle dégage sur ces concitoyens, je comprends mieux l’attachement qu’ont les anglais pour la famille royale.

Cependant, je déplore que ce livre n’aille pas plus loin. On comprend que la lecture assidue a des conséquences sur les activités et responsabilités de la reine mais les seules choses qu’il met en avant sont quelques retards à ces rendez-vous, le fait qu’elle salue son peuple sans le voir car elle a les yeux rivés sur son livre et le fait qu’elle porte le même vêtement d’une semaine sur l’autre… j’aurai aimé en savoir davantage !

On ne peut qu’applaudir à cette fin dont je ne vous parlerai évidemment pas mais elle est très surprenante et j’adore être surprise.

J’ai malgré tout apprécié cette mise à l’honneur de la lecture et des livres. La lecture amène une ouverture d’esprit, permet au lecteur de s’ouvrir aux autres, rend le lecteur plus sensible à ce qui l’entoure et surtout le lecteur progresse dans sa lecture…  On ne peut sortir de ce livre sans se poser des questions sur nos propres rapports avec la lecture.

 challenge-170-300x199
Publicités

6 réflexions sur “La reine des lectrices – Alan Bennett

  1. J’ai bien aimé ce livre : l’idée et l’histoire sont intéressantes. J’ai aimé également le mélange entre deux genres littéraires : l’essai et le roman. C’est vraiment particulier et cela donne un roman unique et sympathique. Contente qu’il t’ait plu 🙂

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s